vers des poubelles plus légères

Nicolas Guyonnet

— 

A Castelnau, Isabelle ne sort plus sa poubelle dans la rue qu'une fois par semaine.
A Castelnau, Isabelle ne sort plus sa poubelle dans la rue qu'une fois par semaine. — N.GUYONNET / MDS / 20MINUTES

Coller une étiquette « Stop à la pub » sur sa boite aux lettres. Acheter des yaourts sans emballage cartonné. Mettre les épluchures de légumes en compost dans son jardin. « Ce sont des gestes simples quotidiens qui ne prennent pas beaucoup de temps mais qui ont un impact important sur la réduction de nos déchets. C'est une habitude ». Isabelle Quignard n'est « pas une écolo pure et dure ». Mais cette infirmière et maire de famille est sensibilisée « au gaspillage ambiant et à la protection de la nature ». Elle a participé comme quarante autres familles volontaires de l'agglo à l'opération famille Tritout en mettant en place des actions de réduction des déchets.

Un tiers de déchets en moins
Chaque famille devait mesurer l'impact de ces gestes sur le poids de sa poubelle. Le mois avant le début de l'opération, le couple Quignard et ses deux enfants ont produit 38 kg de déchets. Avec plusieurs actions choisies et mises en application, le poids des déchets du mois suivant de cette famille est descendu à 24 kg. Une diminution importante « alors qu'avant le début de l'opération nous avions déjà des gestes habituels de réduction des déchets comme utiliser les feuilles de papier recto verso ou préférer des boites en plastique au papier alu ». Dans le cadre de la semaine européenne de réduction des déchets, Montpellier Agglo sensibilise aujourd'hui la population devant l'hôtel d'Agglo, à Antigone. « On veut montrer par l'exemple de ces familles que par des gestes simples on peut réduire d'un quart la quantité de déchets. Il faut démultiplier les bonnes pratiques », indique Christophe Deligny, directeur de la prévention et de la gestion des déchets à l'Agglo.