cap sur l'habitat durable et écolo

Nicolas Guyonnet

— 

Le programme Green Village privilégiera de nombreux espaces de verdure.
Le programme Green Village privilégiera de nombreux espaces de verdure. —

Hausse des prix de l'électricité, du gaz, Grenelle de l'environnement… L'immobilier écolo n'est pas une simple mode. Il va devenir une nécessité. A Montpellier, il apparaît même comme un axe fort du schéma d'urbanisme de la ville. «C'est une priorité et une exigence sur les programmes lancés dans les zones d'aménagement concerté (ZAC), terrains qui sont propriété de la ville », explique Philippe Saurel, adjoint l'urbanisme.
Eau chaude solaire, appartement traversant pour une ventilation naturelle, suppression de la circulation des voiture dans les résidences, ligne de tram à proximité : «Nous misons sur les comportements durables pour transformer la ville et créer de nouveaux quartiers durables qui préserveront l'environnement », poursuit l'élu.

Utiliser l'existant sans tout détruire
Et si la ville de Montpellier ne peut rien exiger sur les programmes privés qui sortent de terre sur des terrains privés, Philippe Saurel confie : « nous sommes facilitateur dans leur dossier, donc c'est du donnant-donnant. Nous leur faisons part du cahier des charges que nous souhaitons voir respecté ». La priorité est alors donnée aux promoteurs qui s'alignent sur les exigences urbanistiques des Zac. Comme Kauffman and Broad qui lance le Green Village entre la gare et les Près d'Arènes. Les 250 logements prennent en compte les exigences environnementales de la ville. Cette construction limitera les émissions en carbone puisque l'ancien bâtiment du tri postal qui laissera place au Green Village ne sera pas détruit entièrement. « Nous utiliseront les structures, dalles et poutres existantes. Nous batissons sur de l'existant sans tout détruire », explique l'architecte Philippe Bonon.