Le ciné de Celleneuve va renaître

caroline rossignol

— 

Le dossier a longtemps traîné dans les couloirs de la mairie. A la fermeture du Diagonal Celleneuve en 2007, la ville a racheté le bâtiment, rebaptisé Nestor-Burma pour le rénover. On espérait une réouverture en 2009, ce sera finalement en février prochain, les travaux venant tout juste de s'achever. «On attend cette réouverture avec impatience», explique Jean Thérain, le président du comité de quartier. Sur les écrans, il faudra s'attendre à voir des films grand public bien sûr, mais surtout à de l'art et essai, du documentaire et du court-métrage.

Mission éducative
Ce qui fait la personnalité d'un cinéma de quartier. « A partir du moment où le Diagonal Comédie s'est installé, le nôtre n'a plus projeté que des films à partir de leur cinquième semaine d'exploitation », raconte Jean Thérain. En faisant peau neuve, le cinéma Nestor-Burma se dote aussi d'une mission éducative. Les élèves de Las Cazes aux Cévennes, Arthur-Rimbaud à la Paillade ou la section cinéma de Jean-Monnet en profiteront. «  Avec 17 manifestations autour du cinéma à Montpellier, cela consolide la dynamique », note l'adjoint à la culture Michael Delafosse. Pas étonnant puisque l'instigateur du projet, son prédécesseur à la mairie, n'est autre qu'Henri Talvat, le président du festival international de cinéma méditerranéen qui débute ce lundi.

en chiffres

Le cinéma Nestor-Burma dispose de 113 places. La rénovation aura coûté 600 000 € à la mairie de Montpellier et 180 000 € à l'Union européenne. Ce sera le 5e cinéma de quartier.