« Pour être compétitif, le C.H.U. doit faire plus d'ambulatoire »

— 

Daniel Moinard
Directeur par intérim du C.H.U.
Quel état faites-vous du C.H.U ?
On est dans les meilleurs. C'est dû à la qualité des équipes qui entretiennent un bon réseau avec les médecins de ville. Financièrement, le CHU a terminé 2009 à l'équilibre, on n'a pas à rougir.

Sur quoi faut-il travailler pour être un jour premier du classement?
D'abord, améliorer la qualité de la prise en charge : pouvoir décrocher un rendez-vous rapidement, attendre moins longtemps aux urgences. Ensuite, être plus performant sur la gestion des finances pour bien dépenser chaque euros. Enfin, faire plus d'ambulatoire (patients qui ne restent qu'une journée).

Un hôpital peut-il être compétitif?
Oui, si l'on passe à 80% d'ambulatoire comme en clinique. Pour l'instant, nous sommes à 30%. Cela passe par une meilleure organisation du travail : éviter les doublons, regrouper les plateaux techniques comme les blocs ou la radio, en y mettant moins de personnes, mais plus spécialisées. recueilli par C.R.