Des traitements du cancer plus humains

caroline rossignol

— 

Marie-Hélène et son médecin, le Pr Pujol.
Marie-Hélène et son médecin, le Pr Pujol. — C.rossignol/mds/20 minutes

Une perfusion dans le bras, Marie-Hélène attend la fin de sa chimiothérapie. «Ici, je les trouve formidables», souffle cette patiente de 51 ans, soignée pour un cancer de la langue généralisé aux poumons et aux os. « L'équipe est à l'écoute, les aides-soignantes me font même des massages ! ». Assis dans un fauteuil à ses pieds, Jacques, son mari, acquiesce. « On nous a proposé un psy. Si on a des questions, on nous répond, c'est rassurant ». « Avant, enchaîne Marie-Hélène, j'étais dans un autre service, Val d'Aurel, mais ce n'était pas pareil. Ici, on m'appelle pour prendre rendez-vous, me demander si ça va ». Soignée une journée par semaine depuis neuf mois, elle avoue pourtant que « l'ambulatoire est épuisant, à cause de la route depuis Millau », où elle habite. « J'aimerais tant que l'on puisse avoir un traitement sous forme de cachets ».

Bientôt un vaccin ?
C'est justement ce sur quoi travaille le centre de cancérologie de l'hôpital. Depuis plus de trois ans, l'équipe de Jean-Louis Pujol mène des investigations. « Nous sommes leader mondial : c'est Montpellier qui inclue le plus de vaccin au monde », explique le coordonnateur de la cancérologie. « Les premiers résultats montrent qu'il provoque une réaction immunitaire. Est-ce que cela va vers une guérison ? C'est trop tôt pour se prononcer » Un remède qui reste un espoir pour les patients, comme Marie-Hélène. En pneumo, 60% d'entre eux sont soignés pour un cancer.

montpellier 4e meilleur hôpital de france

Selon le classement 2010 établi par le Point, le C.H.U. de Montpellier maintient son cap : 4e sur 800. Parmi les spécialités les mieux soignées : la pneumologie est 2e. Arrivent en 3e position : la chirurgie du ronflement, la rhumatologie, la chirugie de cancérologie. Au 4e rang, on retrouve le cancer du poumon et l'anévrisme cérébral.