Montpellier : La ville renonce aux Estivales, mais promet un autre rendez-vous autour du vin

VIN L'événément rassemblait des milliers de personnes chaque semaine sur l'esplanade

Nicolas Bonzom
— 
Les Estivales (Archives)
Les Estivales (Archives) — Ville de Montpellier
  • Les Estivales, c’est fini, confirment les services de la ville de Montpellier.
  • Si la ville ne confirme pas l’information, il semblerait que l’événement soit devenu beaucoup trop cher et compliqué à sécuriser, en raison des risques d’attentats.
  • Mais la commune et les services de l’AOC Languedoc préparent toutefois un autre rendez-vous autour du vin, plus intimiste, et plus culturel, au Domaine d’O.

Les Estivales, à Montpellier (Hérault), c’est fini. L’information a été confirmée à 20 Minutes par les services de la ville, ce lundi, après les révélations de La Gazette de Montpellier. L’événement, qui rassemblait depuis 2001 des milliers de fêtards sur l’esplanade Charles-de-Gaulle, a sans doute été victime de son succès.

Si, au début, les amateurs de vin pouvaient déguster tranquillement un petit Picpoul de Pinet ou un Pic Saint-Loup, en discutant le bout de gras avec les vignerons, au fil des années, le rendez-vous, où l’on pouvait siffler deux ou trois verres de vin pour quelques euros, a explosé. Et lors les dernières éditions, circuler dans les allées relevait presque du parcours du combattant. « Il y avait beaucoup, beaucoup de monde, c’était la foire, regrette Morgane, une Montpelliéraine qui a connu les Estivales des débuts. C’était beaucoup moins convivial qu’avant. Je n’y allais plus. »

Un « autre format » au Domaine d’O

La ville de Montpellier ne précise pas, pour l’instant, les raisons qui l’ont conduit à mettre fin aux Estivales. Pour Jean-Philippe Granier, le directeur technique de l’AOC Languedoc, qui a créé l’événement, en 2001, c’est « le plan Vigipirate », pour lutter contre les risques d’attentats, qui a tué les Estivales. Elles étaient beaucoup trop coûteuses à sécuriser, plusieurs dizaines de milliers d’euros à chaque édition.

Mais que les amateurs de vins se rassurent : un autre événement, sous « un autre format » est dans les cartons, à la mairie de Montpellier. On sait simplement, pour l’instant, qu’il aura lieu au Domaine d’O, et qu’il sera plus intimisme (2.000 personnes environ). Mais qu’il restera « festif » et « qualificatif ». Avec l’objectif de mettre en avant les produits régionaux. Il y aura aussi, indique Jean-Philippe Granier, « plus de culture ». « Pourquoi pas du cirque, pour les enfants, par exemple », note le directeur technique de l’AOC Languedoc. Ce ne sera pas toutes les semaines, en revanche. Pour l’instant, deux week-ends sont prévus : les 29 et 30 juillet et les 19 et 20 août.