Montpellier : Fortes perturbations en vue sur le réseau de tramway

TRANSPORTS Les travaux de maintenance, d’entretien et de modernisation seront menés notamment sur les axes les plus utilisés, que sont la gare ou encore le Corum

Jérôme Diesnis
Le tramway de Montpellier est affublé d'un masque pour rappeler la nécessité de se protéger et protéger les autres en cette période de déconfinement.
Le tramway de Montpellier est affublé d'un masque pour rappeler la nécessité de se protéger et protéger les autres en cette période de déconfinement. — TaM
  • D’importants travaux sont prévus pour la modernisation du réseau actuel à Montpellier.
  • La vice-présidente des mobilités, Julie Frêche, dénonce l’inaction de l’ancienne majorité et la nécessité de débloquer des montants importants pour éviter les incidents qui se multiplient sur le réseau.
  • 88 millions sont prévus pour réaliser ces travaux qui toucheront des axes majeurs du réseau.

Montpellier n’en a pas fini avec les travaux du tramway. Le chantier de la  ligne 5 rythme le quotidien des Montpelliérains depuis bientôt un an, notamment au nord de la ville. A l’ouest, les travaux ont débuté par la rue des Chasseurs et vont progressivement s’étendre jusqu’au rond-point Maurice Gennevaux (plus connu des Montpelliérains comme le rond-point « chez Paulette »), son terminus. La livraison de la ligne 5 est prévue pour 2025.

Si les automobilistes sont amenés à prendre leur mal en patience, c’est une attitude que les usagers du tramway vont devoir également adopter. D’importants travaux sont prévus pour la modernisation du réseau actuel. « L’inaction [de la majorité précédente] a été préjudiciable et provoque des incidents d’exploitation, regrette Julie Frêche (PS), vice-présidente de la métropole de Montpellier, déléguée à la mobilité. Ailleurs, les autorités organisatrices de la mobilité de taille comparable, donnent une place beaucoup plus importante aux investissements. »

Importants travaux à la gare et au Corum

Soixante-dix millions d’euros d’ici 2024 vont être mobilisés pour renforcer le programme d’entretien et de modernisation du patrimoine roulants. Dix-huit millions d’euros sont prévus pour mettre en œuvre des actions de modernisation et de traitement des obsolescences des systèmes attachés à l’exploitation (bornes d’informations visuelles, les systèmes d’aide à l’exploitation, la vidéo, la signalisation ferroviaire…)

D’importants travaux (changements de revêtements, de rails, d’appareils de voie) seront réalisés au Corum, à la gare et à Moularès. « Nous réorganiserons le réseau pour limiter au maximum les désagréments », promet Julie Frêche. Le calendrier n’est pour le moment pas officialisé. Mais ces travaux menés sur des axes clés, auront forcément des conséquences importantes pour les usagers.