Montpellier : Un record de faible ensoleillement a été battu en mars

TEMPS POURRI Jamais, depuis 1969, il n’y avait fait aussi peu soleil dans la capitale de l’Hérault

N.B.
Un homme avec un parapluie, à Montpellier (illustration)
Un homme avec un parapluie, à Montpellier (illustration) — N. Bonzom / Maxele Presse

Si le soleil s’est à nouveau montré, ce mardi, les habitants de Montpellier (Hérault) ont fait face à un temps particulièrement pourri, ces dernières semaines.

On a même battu un record de faible ensoleillement, dans la capitale de l'Hérault : du 1er au 16 mars, il n’y a eu que 45 heures d’ensoleillement à Montpellier, s’étonnent les services de Météo-France. La dernière fois que le ciel était aussi couvert, c’était en 1969 : il n’y avait eu, à la même époque, que 46 heures d’ensoleillement.


Dans le même temps, des stations météorologiques de l’Hérault ont battu leur record mensuel de précipitations : les cumuls affichent 636 mm à Castanet-le-Haut, 364 mm à Soumont, 313 mm à Bédarieux et 303 mm à Vailhan. Les précédents records dans ces communes sont respectivement de 534 mm, 328 mm, 253 mm et 252 mm, tous en 2011, une année où le mois de mars fut particulièrement arrosé dans le département.