Montpellier : Decathlon abandonne son projet décrié de centre commercial dans un champ

COMMERCE La commune de Saint-Clément-de-Rivière, où le projet était prévu, a approuvé jeudi le reclassement des terres en terrain naturel et agricole

Nicolas Bonzom
— 
C'est sur ce champ de 24 hectares qu'est prévu Oxylane, .
C'est sur ce champ de 24 hectares qu'est prévu Oxylane, . — N. Bonzom / Maxele Presse / 20 Minutes
  • Le groupe Decathlon a annoncé qu’il abandonnait son projet de nouveau centre commercial, baptisé Oxylane, dans un champ, au nord de Montpellier.
  • Depuis de longues années, un collectif se battait en justice contre ce projet.
  • Jeudi, Decathlon a essuyé un revers : la commune de Saint-Clément a approuvé le reclassement des terres, sur lesquelles le projet était prévu, en terrain naturel.

C’est une « grande victoire », se réjouissent les opposants à Oxylane, à Saint-Clément-de-Rivière (Hérault).​ Confronté depuis des années à une forte opposition à la création de ce centre commercial, dans un champ, au nord de Montpellier, Decathlon a indiqué qu’il abandonnait son projet. Jeudi soir, le groupe a essuyé un revers de taille : la commune de Saint-Clément-de-Rivière a approuvé le reclassement des terres, sur lesquelles le projet devait être bâti, en terrain naturel et agricole.

« La municipalité précise en parallèle que ce reclassement ne porte pas atteinte au droit de poursuivre ce projet (…), puisque ses permis de construire ont tous été validés par la justice et ceci malgré les multiples recours déposés depuis plusieurs années par les opposants », indique Decathlon dans un communiqué. Toutefois, poursuit l’entreprise, « dans une démarche de créer des projets avec et pour les habitants, élus, entreprises, associations, et non contre, Decathlon a décidé de ne pas poursuivre ce projet. »

« A la recherche d’un lieu adéquat »

De son côté, le collectif Oxygène fait part de sa grande satisfaction. « Cette victoire est celle du collectif et de ses militants, qui se sont mobilisés sans compter pendant les sept années de cette longue lutte, indique le collectif. Sans elles et sans eux, le projet Oxylane aurait déjà vu le jour, la terre des Fontanelles serait déjà sacrifiée. »

Des militants du collectif Oxygène qui se bat contre l'implantation d'un centre commercial Oxylane près de Montpellier
Des militants du collectif Oxygène qui se bat contre l'implantation d'un centre commercial Oxylane près de Montpellier - N. Bonzom / Maxele Presse

Decathlon n’abandonne toutefois pas l’idée de créer un magasin au nord de Montpellier. « Nous allons donc repenser notre projet et aller à la recherche d’un lieu adéquat », confie Lionel Le Marquand, responsable de l’entreprise pour le Languedoc-Roussillon.