Montpellier : Un prof de français sort un album de rap pour sensibiliser les élèves à l’orthographe

LECON DE RAP Samuel Breuil sortira un EP de sept titres à la fin du mois de septembre

Nicolas Bonzom
— 
Prof Breuil sortira son album fin septembre
Prof Breuil sortira son album fin septembre — Prof Breuil
  • Samuel Breuil, professeur de français à Montpellier, écrit des textes de rap et réalise des clips pour initier ses élèves aux subtilités de la langue de Molière.
  • Il sortira fin septembre un EP de sept titres, baptisé Rap pédagogique 1.
  • Prof Breuil espère séduire l’Education nationale avec son drôle de projet.

A la cité scolaire Françoise-Combes, à Montpellier (Hérault), les leçons d’orthographe de Samuel Breuil ont du flow. Depuis des années, ce professeur de français initie ses collégiens et ses lycéens aux subtilités de la langue de Molière à travers des textes de rap, aux sonorités très années 1990. « Ma génération », sourit-il.

Et cet enseignant pas comme les autres fabrique même des clips qui n’ont rien d’amateur, qu’il met à la disposition, sur sa chaîne YouTube, de tous ceux qui ont un peu de mal, notamment, à différencier les homophones : Mais, mes ou mets ? Tes, t’es ou tais ? « Je suis fou de hip-hop depuis mes 14 ans, confie Samuel Breuil. C’est le professeur de mathématiques de Seine-Saint-Denis, Great Teacher Issaba, qui rappe des leçons, qui m’a donné cette idée. Je me suis dit “Pourquoi pas moi !”. Le rap, c’est la musique n°1 depuis cinq ou six ans en France. Forcément, ça touche les élèves. Et comme c’est de la poésie, que ça rime, c’est un parfait moyen mnémotechnique. »

« Ce n’est pas une baguette magique, mais… »

La dernière vidéo de « Prof Breuil », baptisée Mets toi ça dans la tête, a été publiée il y a quelques jours. Il s’est associé au rappeur montpelliérain Don Abilio pour livrer une nouvelle leçon à ceux qui sont fâchés avec l’orthographe. « M, E, T, S, vas-y mets-y un S ! Avec je ou tu, toujours, toujours, tu le laisses. Mais pour il, elle, on, fais-le péter. La troisième personne, ça s’écrit juste M, E, T », clame le professeur, dans un flow parfait.

« Ce n’est pas une méthode qui convient pour tous les élèves, ce n’est pas une baguette magique. Mais c’est un plus. Certains élèves étaient déscolarisés, et avaient été stigmatisés sur leur rapport à l’orthographe au primaire. Leurs parents sont venus me voir en me disant qu’en ayant un professeur rappeur, ça les avait réconciliés avec le français. » Le projet de Samuel Breuil est soutenu par la direction de son établissement. Et il espère, bientôt, que l’Éducation nationale prête une oreille à sa méthode.

Prof Breuil sortira son EP fin septembre
Prof Breuil sortira son EP fin septembre - Prof Breuil

Fin septembre, le professeur sortira un EP de sept titres, Rap pédagogique 1, sur les plates-formes musicales. Mais aussi, sous forme de clé USB, avec des chansons, des activités pédagogiques et quelques surprises, vendue dans un boîtier K7, qui rappelle l’âge d’or du hip-hop. Mais Prof Breuil n’est pas allergique, bien au contraire, aux sonorités du moment. Deux morceaux seront d’ailleurs dans l’air du temps. « Même si je viens de ce rap des années 1990, je suis très ouvert à tout ce qui se fait aujourd’hui, comme le rap zumba de Jul, ou la drill anglaise », assure l’enseignant. Sur ses réseaux sociaux (notamment sur Instagram), l’artiste livre d’ailleurs régulièrement des titres dans cette veine. « Ce sont moins des morceaux à visée pédagogique, plus des projets personnels, confie Samuel Breuil. Mais cela reste lié à la littérature. A ce que je suis. »