Montpellier : La start-up Uchronic met du vin du pays d’Oc bio en canette

SANTE Trois blancs, trois rouges et un rosé composent la gamme créée par la jeune entreprise

Nicolas Bonzom

— 

Une canette Uchronic, dans un menu à emporter
Une canette Uchronic, dans un menu à emporter — Uchronic
  • La start-up montpelliéraine Uchronic propose des vins IGP pays d’Oc, de producteurs de l’Hérault et du Gard, dans des canettes en aluminium de 250 ml.
  • Trois blancs (chardonnay, viognier et pinot noir), trois rouges (syrah, merlot et sauvignon), et un rosé (grenache) composent cette gamme, exclusivement bio.
  • La canette, en aluminium, « est tout simplement une mini-cuve, comme les cuves en inox que l’on retrouve dans les caves », confie le fondateur de Uchronic.

Le vin en canette ? Depuis plusieurs années, d’audacieux entrepreneurs cassent les codes vinicoles, et proposent de boire un canon dans ces petites boîtes, dans lesquelles on a plus l’habitude de siffler un soda ou une bière. C’est le cas de Uchronic : cette start-up montpelliéraine conditionne depuis peu  des vins IGP pays d’Oc, de l'Hérault et du Gard, dans des canettes en aluminium de 250 ml.

Leur petit plus? Tous les breuvages proposés, dont l’habillage, ultra-coloré, a été particulièrement soigné, sont bio. Et monocépages, pas d’assemblages de différentes variétés chez Uchronic. « Nous voulions retrouver le goût des cépages, tels qu’on les retrouve dans notre région », confie Benjamin Furlan, le fondateur de Uchronic. Trois blancs (chardonnay, viognier et sauvignon), trois rouges (syrah, merlot et pinot noir), et un rosé (grenache) composent la gamme. A mettre au frais, ou pas, selon les goûts.

Calibrées pour la vente à emporter

Pour ces premières canettes, vendues entre 5 et 6 euros, l’entreprise a travaillé avec des producteurs de l’Hérault et du Gard. Quant aux recettes, elles ont été mises au point en relation étroite avec des œnologues. Mais pas seulement. « Le choix final », note Benjamin Furlan, c’est un panel de jeunes consommateurs, de 25 à 35 ans, qui l’a eu.

Ces canettes, imaginées, d’abord, pour accompagner des repas à emporter, ont déjà été adoptées par une trentaine de restaurants à Montpellier. « Je commandais régulièrement des repas à emporter et en livraison, et je ne parvenais pas à retrouver l’expérience du vin au verre des tables des restaurants, confie Benjamin Furlan, le fondateur de Uchronic. La seule possibilité, chez moi, était d’ouvrir une bouteille de vin… et de la finir ou de la conserver. J’ai voulu que l’on retrouve cette idée du simple vin au verre des restaurants dans les menus à emporter et en livraison, confie Benjamin Furlan. La crise que l’on vit a propulsé ce type de restauration, et nous voulions accompagner cette tendance. Je pense que de nombreux restaurants conserveront ces offres. »

La gamme Uchronic
La gamme Uchronic - Uchronic

« Nous préconisons de le boire dans un verre »

Vendre du vin en canette, c’est particulièrement culotté. Toutefois, la jeune entreprise n’a pas rompu totalement avec les traditions. « Le vin, nous préconisons de le boire dans un verre, et pas forcément dans la canette, reprend le fondateur de Uchronic. De la même manière que le vin, on ne le boit pas directement à la bouteille. Ou que l’on consomme plutôt une bonne bière dans un verre. Mais des consommateurs aguerris ont tenté l’expérience à la canette, et ils ont trouvé ça très agréable ! »

Comme c’est de l’aluminium, et pas du fer, « il n’y a pas l’odeur de pièce de monnaie que l’on a pu connaître, enfant, en buvant un soda, reprend Benjamin Furlan. Et le vin est particulièrement bien conservé, à l’abri de la lumière ou de l’oxygène. La canette est tout simplement une mini-cuve, comme les cuves en inox que l’on retrouve dans les caves. » La jeune entreprise, qui mise à fond sur le concept, planche actuellement sur l’export de ces petites canettes de vins occitans aux quatre coins de l’Europe.