Montpellier : Pourquoi le parking pour accéder à la plage sera payant dès cet été au Lido et au Grand travers

PLAGE A Mauguio-Carnon, l'opposition s'insurge et a lancé une pétition

Nicolas Bonzom

— 

Le parking du Lido à Carnon
Le parking du Lido à Carnon — N. Bonzom / Maxele Presse
  • Alors qu’il était gratuit depuis son ouverture, la mairie de Mauguio-Carnon a décidé de rendre payant le parking du Lido, qui accueille un million de véhicules chaque été.
  • Un élu d’opposition, farouchement opposé à cette idée, a lancé une pétition.
  • A la Grande-Motte, pour éviter un report des voitures sur sa commune, le maire a emboîté le pas à son homologue et a décidé, lui aussi, de rendre ses places payantes.

Au Lido, près de Montpellier (Hérault), les baigneurs devront bientôt passer par le parcmètre avant d’aller faire un plouf dans la Méditerranée. Son parking, composé d’un millier de places de stationnement et qui accueille environ un million de voitures chaque saison, sera payant cet été, à Carnon. Une petite révolution : depuis son ouverture, en 2014, dans le cadre du réaménagement du littoral, s’y garer était gratuit.

C’était même, dans le pays de l'Or, depuis que la commune de Palavas-les-Flots a décidé de monétiser son front de mer, l’un des derniers coins où l’on pouvait encore stationner son véhicule gratuitement. « Nous avons essayé de conserver cette gratuité le plus longtemps possible, confie Yvon Bourrel (divers gauche), le maire de Mauguio-Carnon, qui a la charge du parking du Lido. Depuis son ouverture, nous avons trouvé dans notre économie les ressources nécessaires pour en assurer l’entretien, qui s’élève à 400 000 euros, répartis à parts égales entre la commune et l’agglomération. »

« Ce ne doit pas être, seulement, le contribuable »

Ce parking, construit sur un site instable et humide, nécessite « un entretien important et régulier », pointe l’élu. Sans compter les poteaux et les chemins en bois, les passages pour les personnes à mobilité réduite, l’entretien de la végétation etc., que la ville doit bichonner. Les recettes du parking permettront, à la commune et à l’agglomération, de financer ces travaux réguliers. « Ne trouvant plus les marges de manœuvre qui nous permettaient d’en assurer la gratuité jusqu’à présent, nous appelons l’usager à en être le contributeur, note le maire. Ce ne doit pas être, seulement, le contribuable. »

L'un des chemins qui mènent du parking à la plage, au lido, entre Carnon et la Grande-Motte (Archives)
L'un des chemins qui mènent du parking à la plage, au lido, entre Carnon et la Grande-Motte (Archives) - N. Bonzom / Maxele Presse

La ville planche sur les mois (a priori juin, juillet et août) où il faudra payer, et les tarifs. Tout cela sera présenté aux élus, le 12 avril, lors du prochain conseil municipal. Daniel Bourguet (sans étiquette), élu de l’opposition, s’oppose à la décision et a lancé une pétition, visant à maintenir la gratuité du parking. Pour lui, l’accès aux plages à Carnon « doit rester libre et gratuit ». « On ne s’y attendait pas, confie Daniel Bourguet. En conseil municipal, le maire m’a dit que nous aurions un débat à ce sujet en avril. Mais en avril, pour une mise en place en juin, c’est un peu tard. Le débat, nous ne l’aurons que lorsque tout sera arrêté, quand les investissements seront faits. »

« C’est une mauvaise idée »

Selon le conseiller municipal, « c’est une question de principe ». « C’est une mauvaise idée, confie-t-il. J’estime que nous devons conserver un espace de liberté, sur ce Lido, un espace gratuit. Il n’y en a pratiquement plus. Lorsque les aménagements avaient été réalisés, un collectif s’était formé, et sous la pression citoyenne, les élus s’étaient engagés à ce que le parking reste gratuit. »

Daniel Bourguet balaie, par ailleurs, les arguments financiers avancés par le maire. Il y a une station balnéaire à Mauguio-Carnon, alors la commune doit pouvoir la financer, explique-t-il. « Il n’a pas dit, lorsqu’il rendrait le parking payant, qu’il baisserait les impôts des Melgoriens, ironise l’élu. Les Melgoriens, quand ils visitent le zoo de Montpellier, ils ne paient pas l’entrée. Pour moi, ce n’est pas un argument recevable. »

La Grande-Motte emboîte le pas à Mauguio-Carnon

Et n’imaginez pas, automobilistes, que vous pourrez trouver refuge à la Grande-Motte. Son maire et président de l’agglomération, Stephan Rossignol (LR), a emboîté le pas à son homologue en faisant voter, en conseil municipal, la mise en place du stationnement payant au Grand Travers. Il faudra ainsi s’acquitter de 0,80 euro de l’heure, du 1er juin au 31 août, de 9 heures à 22 heures, sur le Grand Travers et la place Saint-Jacques.

Le long du Grand Travers, à la Grande-Motte.
Le long du Grand Travers, à la Grande-Motte. - N. Bonzom / Maxele Presse

C’est une façon d’éviter d’être assaillie de baigneurs. « Cette décision s’appuie sur la décision de Mauguio de rendre payant le parking du Lido dès cet été, avec le risque d’un report des flux sur les stationnements du Grand Travers, expliquent les services de la ville. Cette tension nouvelle qui va donc s’exercer sur cette partie du littoral sera donc régulée par le stationnement payant, qui permettra d’opérer une meilleure rotation des véhicules. » Il sera désormais mission impossible, l’été, de trouver une place gratuite pour aller à la plage, dans le pays de l’Or.