Montpellier : La métropole lance un appel d’offres à 275 millions d’euros pour se doter de nouveaux tramways

TRANSPORTS Les rames viendront compléter ou renouveler le matériel existant

Nicolas Bonzom

— 

Le tramway à Montpellier, près du Peyrou.
Le tramway à Montpellier, près du Peyrou. — N. Bonzom / Maxele Presse

La métropole de Montpellier (Hérault) lancera à la mi-décembre un vaste appel d’offres, pour l’acquisition de nouvelles rames de tramway, pour un coût estimé à 275 millions d’euros. Il permettra de choisir un constructeur, pour renouveler et compléter le matériel roulant des lignes 1, 2, 3 et 4, mais aussi pour accompagner le lancement de la ligne 5, en 2025. Au total, 77 rames vont être commandées.

Si certains véhicules, trop anciens, vont quitter le réseau (et devenir, peut-être, du mobilier urbain), la flotte, qui est aujourd’hui composée de 87 rames, sera considérablement agrandie. Car, avec la gratuité progressive des transports en commun, « il y a sans doute plus de personnes qui utiliseront les transports collectifs », note le maire et président de la métropole de Montpellier, Michaël Delafosse (PS).

Un cahier des charges strict

A partir de 2024, les 77 rames seront livrées dans les entrepôts de la Tam, qui gère le réseau de transports, à raison de deux à trois par mois, jusqu’en 2030. Pour cet appel d’offres, la collectivité a édicté un cahier des charges strict, avec « une meilleure accessibilité des rames, avec des doubles portes situées à chaque extrémité des véhicules et une amélioration des conditions d’accès aux personnes à mobilité réduite ». Mais aussi, la construction des rames devra répondre à une « consommation mieux maîtrisée », avec des moteurs et un système de climatisation verts.