Coronavirus à Montpellier : Les événements annulés, reportés... et ceux qui ont dû se réinventer

EPIDEMIE Les annulations s'enchaînent dans la capitale héraultaise, placée en zone rouge

Nicolas Bonzom

— 

La Montpellier Reine a dû se réinventer pour avoir lieu.
La Montpellier Reine a dû se réinventer pour avoir lieu. — N. Bonzom / Maxele Presse
  • A Montpellier, en zone d’alerte rouge renforcée, les spectacles, les salons et les festivals sont annulés les uns après les autres depuis plusieurs semaines.
  • Certains événements ont cependant pu être reportés, dans les prochains mois.
  • D’autres ont dû se réinventer pour pouvoir avoir lieu. C’est le cas notamment du salon de l’immobilier, qui a lieu sur une plate-forme virtuelle jusqu’à vendredi.

Depuis le printemps, le coronavirus a mis sérieusement à mal le monde du spectacle et de l’événementiel. Et ce n’est pas terminé : avec la seconde vague, ces dernières semaines, concerts, festivals et salons sont annulés les uns après les autres. Montpellier (Hérault), en zone d’alerte rouge renforcée, n’y échappe pas. 20 Minutes fait le point sur le maintien (ou non) des événements à l’heure du Covid-19.

Les événements qui n’auront pas lieu

La Foire internationale, qui devait se tenir au Parc Expo du 9 au 19 octobre, est l’une des victimes des dernières mesures gouvernementales. La réduction de la jauge à 1.000 personnes pour éviter la propagation du coronavirus « ne nous permet plus de maintenir cet événement », déplore l’organisateur, Occitanie Events, qui avait accueilli en 2019 137.000 visiteurs sur onze jours. La prochaine édition aura lieu du 8 au 18 octobre 2021.

Mais les traditionnels démonstrateurs ou producteurs d’aligot-saucisse de la foire ne sont pas les seuls à faire les frais de la crise. Les événements sportifs, aussi. Le marathon, qui devait se tenir dimanche après avoir été reporté une première fois en mars dernier, a été annulé. Il n’a pas obtenu l’autorisation du préfet de se tenir, et les 5.000 inscrits vont être remboursés. Prochaine édition : le 21 mars 2021. La course des 10 km de Montpellier, prévue à l’automne, a aussi été annulée. La prochaine aura lieu le 10 octobre 2021. Adieu aussi le Japan Matsuri, la convention mangas et jeux vidéo prévue les 24 et 25 octobre. Le prochain rendez-vous est fixé aux 23 et 24 octobre 2021.

Les événements reportés

Quelques organisateurs ont pu jongler avec les calendriers pour reporter leurs événements dans les prochains mois. C’est le cas du Jumping International de Montpellier, prévu du 22 au 26 octobre à la Sud de France Arena. Annulé « en raison du contexte sanitaire et de la conjoncture économique », ce rendez-vous très prisé par les amoureux des sports équestres aura finalement lieu du 21 au 25 octobre 2021.

Plusieurs spectacles ont aussi été reportés au Zénith-Sud : Chantal Goya, qui devait débouler avec son panda le 8 novembre, est finalement attendue le 7 mars 2021, Gad Elmaleh, qui devait se produire le 26 novembre, a reporté son spectacle au 7 octobre 2021, ou Jean-Louis Aubert, prévu le 11 décembre, chantera finalement le 7 avril 2021.

Les événements maintenus

Ces dernières semaines, le festival Arabesques a pu avoir lieu, avec des mesures sanitaires strictes. Mais désormais, les événements maintenus sont peu nombreux. Le salon du littoral de la Grande-Motte, qui accueille moins de 1.000 personnes à la fois, se tient bien jusqu’à ce mercredi. Annick Girardin, ministre de la Mer, l’inaugure, ce mardi.

Les événements qui ont dû se réinventer

Le week-end dernier, deux événements ont choisi de proposer un programme en ligne pour remédier à leurs annulations : l’Occitanie E-Sports, rendez-vous phare des amateurs de jeux vidéo, a proposé deux jours de compétitions et de tables rondes sur Twitch, tandis que la marche des Fiertés a proposé, sur Facebook, des témoignages d’associations et une grande soirée en direct, depuis la mairie.

Un autre acteur associatif important à Montpellier a décidé de se réinventer : la Montpellier Reine. Cette course solidaire, qui rassemble chaque année plusieurs milliers de participants pour recueillir des fonds pour la lutte contre le cancer du sein, ne pourra pas se tenir le 4 octobre. « Malgré tout, la recherche, les associations, les femmes ont besoin de nous, expliquent les organisateurs. C’est pourquoi, nous avons décidé de nous réinventer et de proposer un nouveau format pour maintenir cet événement marquant. Celui-ci se déroulera sur le mois d’octobre, avec une présence tous les samedis au Peyrou, afin de vendre les tee-shirts et dossards. Tous les participants pourront courir quand ils le souhaitent sur le parcours de leur choix. » Et des challenges seront régulièrement proposés aux Montpelliérains à travers les réseaux sociaux.

Enfin, annulé les 25, 26 et 27 septembre, le salon de l’immobilier aura lieu… en ligne. Jusqu’à vendredi, les internautes peuvent ainsi se rendre ici, sur une plate-forme virtuelle, « une première en France », assurent les organisateurs. Ils peuvent se balader sur les stands et poser des questions aux professionnels de l’immobilier. « Nous l’avions anticipé, parce qu’on s’est dit qu’à la rentrée, le problème sanitaire ne serait pas réglé », confie Guilhem Michel, l’organisateur du salon. Ce dispositif survivra à l’épidémie, et sera désormais proposé lors de toutes les éditions, en plus des salons traditionnels.