Montpellier : Sur l'application Locomoto, on peut louer la moto qui dort dans le garage

PARTAGE La plate-forme a été lancée par un entrepreneur montpelliérain

Nicolas Bonzom

— 

Une moto (illustration)
Une moto (illustration) — SIPA
  • Locomoto est une application montpelliéraine qui permet de louer sa moto.
  • Elle apporte des revenus aux propriétaires, et permet aux particuliers qui n'ont pas de deux-roues d'en profiter quelques heures ou quelques jours.
  • Pas de panique, l'assurance est comprise, et les PV seront payés par le locataire.

Votre moto dort dans votre garage ? Louez-la ! Le Montpelliérain David Bettremieux a lancé la plate-forme Locomoto, Disponible sur l’App Store et Google Play, l’application permet aux particuliers et aux entreprises de louer deux-roues, motos ou scooters. Un peu comme on loue des voitures sur l’application Drivy.

« J’ai la chance d’avoir deux motos, dont une me coûte 300 euros chaque mois, entre le prêt et l’assurance, confie l’entrepreneur, qui travaille sur son projet depuis 2016. Je me suis dit : "Je ne l’utilise pas assez, je la vends !". Mais je n’avais pas vraiment l’envie de m’en séparer. Alors je me suis dit : "Pourquoi je ne la louerais pas ?" J’ai cherché un site Internet, mais rien n’existait. » David Bettremieux a ainsi créé le service dont il rêvait.

Assurance comprise

Sur sa plate-forme Locomoto, tous les propriétaires de deux-roues peuvent proposer leur engin à la location en deux clics, en fixant eux-mêmes les prix, ou en suivant les prix recommandés par l’application. « C’est un pari osé car tous les motards tiennent beaucoup à leur moto, et moi le premier, reconnaît David Bettremieux. Mais les mœurs changent, le pouvoir d’achat aussi. L’objectif est de proposer des revenus complémentaires pour les propriétaires, et la possibilité aux locataires de profiter du plaisir d’avoir un deux-roues s’ils ne peuvent pas en acquérir un à l’année. » Et même d’en louer une pour l’essayer, avant de concrétiser un achat dans une concession.

Et s’il arrive un pépin à la personne qui loue une moto ? L’assurance est comprise dans le prix de la location, et le propriétaire n’aura aucun malus. Et si le locataire était flashé ou prenait un PV ? Là encore, rassure David Bettremieux, les créneaux d’emprunt sont pris en compte, et c’est le locataire qui trinquera. Pas le propriétaire.