Montpellier : Les meilleurs itinéraires pour aller jusqu'à la plage à vélo

MER L'association Vélocité livre quelques conseils pour rejoindre la Méditerranée à bicyclette

Nicolas Bonzom

— 

Une cycliste bien équipée sur la voie verte qui mène Montpellier à la plage.
Une cycliste bien équipée sur la voie verte qui mène Montpellier à la plage. — Brice Favre - Vélocité
  • Pour aller à la plage à vélo depuis Montpellier, le plus simple est d’emprunter la voie verte, qui mène jusqu’au centre de Palavas-les-Flots, à travers les étangs.
  • Mais il existe d’autres itinéraires : en suivant les rails de la ligne 3 du tramway jusqu’à Pérols, par exemple, ou en allant jusqu’à Frontignan par Villeneuve-lès-Maguelone.
  • Si vous n’avez pas de vélo, on peut en emprunter gratuitement avec Vélomagg Plage.

Pour se rendre à la plage depuis Montpellier (Hérault), on peut prendre la voiture (on vous donne quelques solutions pour se garer ici). Ou le tramway, puis un bus. Et si on prenait plutôt le vélo ? 20 Minutes a demandé à l’association Vélocité, incontournable dans la promotion de la bicyclette dans la capitale héraultaise, quelques itinéraires et astuces pour gagner la Méditerranée en biclou sans encombre.

Si vous avez un vélo

Si vous avez la chance d’avoir une bicyclette à la maison, le plus simple est de rejoindre Palavas-les-Flots par la voie verte. Au départ du bassin Jacques-Cœur, à Montpellier, une piste cyclable vous mènera ainsi au centre de la station balnéaire, en passant devant le marché du Lez, puis Lattes. Ce trajet très prisé, emprunté par plusieurs milliers de cyclistes chaque jour, présente l’avantage d’être particulièrement bucolique : vous y croiserez notamment des élevages de chevaux, le long des étangs du pays de l’Or.

« Avec des enfants, c’est moins d’une heure de trajet, détaille Nicolas Le Moigne, membre de Vélocité. De manière plus sportive, cela prend à peu près 45 minutes. » Pour les amoureux des plages plus sauvages, depuis Palavas-les-Flots, vous ne serez qu’à quelques coups de pédales de Villeneuve-lès-Maguelone. Il est même possible de pousser un peu plus loin, jusqu’à la plage très réputée des Aresquiers, à Frontignan, à une trentaine de kilomètres de Montpellier, en passant par les villages de l’Ouest.

Pour ceux qui ne jurent que par le charme du Petit Travers, il est possible de rejoindre la plage de Carnon, à une quinzaine de kilomètres de Montpellier, en longeant les rails de la ligne 3 du tramway depuis le quartier Port-Marianne jusqu’au terminus, à Pérols, en traversant les centres commerciaux, puis en continuant de pédaler jusqu’au sable.

Au Petit Travers, le département de l’Hérault a par ailleurs mis en place des casiers à vélo. Pratique. « Mais malgré quelques efforts, les supports pour accrocher et sécuriser les vélos manquent », déplore le membre de Vélocité. Petite astuce : il est également possible, quand les rames ne sont pas bondées, d’embarquer son biclou dans le tramway, pour ne le chevaucher qu’au terminus à Pérols, à la station de l’étang de l’Or, note Nicolas Le Moigne. Une fois à Carnon, une piste cyclable vous mènera même jusqu’aux plages de la Grande-Motte, via la piste cyclable du Petit Travers.

Un casier à vélo à Carnon
Un casier à vélo à Carnon - Brice Favre - Vélocité

Pour se baigner, il y a une autre solution : le lac du Crès, ajoute Nicolas Le Moigne. A vélo, il est possible de rejoindre ce petit paradis de garrigue en suivant l’itinéraire de la ligne 2 du tramway, par Castelnau-le-Lez. Ou en empruntant une rame avec sa bicyclette, puis en descendant à la station Via Domitia. Le lac du Crès n’est plus très loin.

Si vous n’avez de vélo

Il est toujours possible, si vous n’avez pas votre propre vélo, d’emprunter un Vélomagg dans le centre-ville de Montpellier. Ou de prendre la ligne 3 du tramway jusqu’à Pérols, puis d’emprunter un vélo, au niveau du terminus, avant de rouler vers la plage

Autre solution : le dispositif Vélomagg Plage. Ce service permet de rejoindre la plage, à Villeneuve-lès-Maguelone, en bénéficiant gratuitement, pour la journée (9 h à 19 h), de vélos californiens, pouvant être équipés d’une remorque pour transporter les enfants de moins de 2 ans ou d’un siège bébé, et de VTT pour les enfants : depuis l’arrêt de tramway de la ligne 4 Garcia-Lorca, à Montpellier, la ligne de bus 32 vous mènera au centre culturel où se trouvent les vélos prêtés gratuitement par la métropole.

Quelques précautions à prendre

D’abord, les basiques : les itinéraires cyclables entre Montpellier et la mer ne sont que rarement ombragés, il est donc vivement conseillé de se protéger du soleil et de la chaleur, et d’emprunter de quoi se désaltérer. Ensuite, pensez à bien vérifier votre vélo avant de partir. « A l’office de tourisme de Montpellier, il y a une possibilité de gonfler son vélo, et du petit matériel est à dispositif », détaille Nicolas Le Moigne. Bien sûr, pensez à respecter scrupuleusement le Code de la route une fois embarqué sur le chemin.

Et puis le petit conseil auquel vous n’aviez peut-être pas pensé : « Pensez à bien garder des forces pour le retour, car le vent dominant est du Nord ici », note Nicolas Le Moigne. Il y a donc de fortes chances pour que vous ayez le vent dans le nez, au retour.