Palavas, la Grande-Motte… A la plage en voiture, où se garer et à quel prix ?

LITTORAL « 20 Minutes » fait le point sur les solutions les moins galères et les moins chères pour se garer pour aller faire un plouf près de Montpellier

Nicolas Bonzom

— 

Des voitures garées près de la plage à Carnon (Hérault)
Des voitures garées près de la plage à Carnon (Hérault) — N. Bonzom / Maxele Presse
  • Les Montpelliérains sont encore très nombreux à se rendre à la plage en voiture. Mais trouver une place où se garer est parfois un peu compliqué au bord de la mer.
  • Toutes les communes proposent plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de places de stationnement plus ou moins proches de la mer. Certaines sont gratuites.
  • Mais il y a des endroits où trouver un stationnement est un vrai chemin de croix.

Le tramway n’allant pas (pour l’instant ?) jusqu’à la mer, les Montpelliérains sont encore très nombreux à prendre la voiture pour aller faire un plouf dans la Méditerranée. Et le premier défi avant de se frayer un chemin sur le sable pour étaler sa serviette, c’est… de trouver une place pour se garer. 20 Minutes a écumé les parkings au bord de la mer. On vous dit tout sur les prix, et les solutions les moins (et les plus) pénibles pour se garer. Qui va gagner le match des parkings ?

A Villeneuve-lès-Maguelone, le Prévost est idéal si l’on reste longtemps

Notre expédition débute à Villeneuve-lès-Maguelone, au parking du Prévost, que les habitués du Carré Mer et de la plage Bonaventure connaissent bien. Ici, c’est 5 euros pour se garer en voiture, et 2,50 euros entre 18 h et 20 h. Cher, surtout si l’on reste peu. « Si l’on reste toute la journée, c’est moins cher qu’ailleurs », détaille un automobiliste. Et s’il est parfois plein l’été, il était encore à moitié occupé, ce mardi. A noter que le parking du Pilou, non loin de là, est bien moins onéreux : 2 euros de 8 h à 18 h.

Le parking du Prévost, à Villeneuve lès Maguelone.
Le parking du Prévost, à Villeneuve lès Maguelone. - N. Bonzom / Maxele Presse

A Palavas-les-Flots, c’est un peu tendu en centre-ville

Direction Palavas-les-Flots. Dans cette station balnéaire, il y a 5.000 places, dont 800 sont gratuites, dans le grand parking, à l’entrée de la ville, et 100 autres sont elles aussi gratuites, mais limitées entre 30 minutes et 1 h, selon les emplacements. Pour les autres, on paie 1 euro de l’heure, entre 9 h et 22 h. Mais selon les coins, c’est plus ou moins la galère pour se garer. Du côté de l’avenue de l’Evêché-de-Maguelone, ce n’est jamais très compliqué de trouver une place, même en plein été. Mardi, il y avait des places libres sur la route et les deux parkings au bord de l’étang étaient loin d’être pleins.

L'un des parkings situés au bord de l'étang, le long de l'avenue des Évêchés de Maguelone, à Palavas-les-Flots.
L'un des parkings situés au bord de l'étang, le long de l'avenue des Évêchés de Maguelone, à Palavas-les-Flots. - N. Bonzom / Maxele Presse

Attention, en revanche : dans les deux lotissements qui jouxtent l’étang, le stationnement est payant partout. « Avant, c’était horrible ici, confie une habitante des Lamparos. J’étais obligée de mettre des plots devant chez moi pour éviter que des gens qui vont à la plage ne s’y garent. On ne pouvait plus se garer nulle part. » Avec l’ouverture du nouveau parking, près de là, « ça va vraiment beaucoup mieux », confie cette Palavasienne.

Si dans ce secteur, les automobilistes trouvent d’ordinaire rapidement leur bonheur, en centre-ville, en revanche, ça se tend. Le parking des Arènes était quasiment vide ce mardi, mais les places en front de mer étaient prises d’assaut. Il n’en restait qu’une poignée. Autre solution pour se garer à Palavas-les-Flots : l’avenue Saint-Maurice. Elle présente l’avantage de disposer d’un accès direct à la plage.

A Carnon, le grand parking du Lido fait le job

Nous voici à Carnon. Ici, seuls deux parkings sont payants l’été : Bassaget, qui compte 330 places et le charmant Petit Travers, qui dispose 530 places. On paie au quart d’heure 0,40 euro, ou 1,60 euro l’heure. Plus cher qu’à Palavas-les-Flots. Mais la station balnéaire dispose, en revanche, de bien plus de places gratuites : plus de 3.000.

A privilégier, les parkings qui bordent l’avenue des Comtes-de-Melgueil, qui ne sont qu’à quelques minutes de la plage à pied. La place Cassan, encore calme en cette période, est à éviter absolument l’été : trouver une place ici, c’est mission impossible, et le stationnement y est quelque peu anarchique. Tout comme l’avenue qui mène au Petit Travers, à fuir. Enfin, il y a le parking du Lido, à Carnon, qui dispose de 1.114 places gratuites, et où l’on se gare assez facilement l’été. « Le matin, il n’y a strictement personne ici ! », lâche un Montpelliérain, qui fait une petite balade dans le coin chaque jour aux aurores. Attention, en revanche : on n’y rentre plus par le Petit Travers, mais par le Grand-Travers, à la Grande-Motte. C’est la sortie qui s’effectue par Carnon.

La place Cassan, à Carnon.
La place Cassan, à Carnon. - N. Bonzom / Maxele Presse

A la Grande-Motte, la route du Grand-Travers prise d’assaut

Dernière étape de notre périple : la Grande-Motte. C’est dans cette station balnéaire très prisée que les places de stationnement sont les plus nombreuses près de Montpellier : près de 9.000, dont plus de 3.000 sont gratuites. Les chanceux parviendront à se garer sans payer, sur le terre-plein ouest du port, ou l’esplanade Jean-Baumel. Les autres, selon les zones, paieront 0,80 euro ou 1,50 euro de l’heure de 9 h à 22 h.

A la Grande-Motte, il y a un endroit où le stationnement est pris d’assaut l’été : le long des plages privées, au Grand Travers. S’il y avait encore quelques places, ce mardi, sur les 300 disponibles, en juillet et en août, c’est un véritable chemin de croix pour se garer sur cette petite toute. « L’été, je ne viens jamais ici, je ne suis pas suicidaire ! », sourit une jeune automobiliste, qui sort d’une séance de bronzette. A tenter aussi, le parking du Grand Travers, aménagé sur l’avenue : 0,80 euro de l’heure de 9 h à 22 h. Gratuit donc, le soir, pour ceux qui font la fête dans les plages privées du coin.

Le long du Grand Travers, à la Grande-Motte.
Le long du Grand Travers, à la Grande-Motte. - N. Bonzom / Maxele Presse

Et c’est… la Grande-Motte qui gagne le match des parkings

Alors, qui gagne le match des parkings ? En nombre de places, c’est la Grande-Motte qui arrive en tête, avec près de 9.000 emplacements. En nombre de places gratuites, la commune imaginée par Jean Balladur est ex aequo à quelques places près avec Carnon, plus de 3.000 chacune. Pour les places payantes, côté prix, c’est à la Grande-Motte que l’on débourse le moins : 0,80 euro dans certaines zones. Mais si l’on passe la journée à la plage, mieux vaut lâcher 5 euros au Prévost, à Villeneuve-lès-Maguelone. Quant aux coins où trouver une place est le moins galère, on a une préférence pour l’avenue de l’évêché de Maguelone, à Palavas-les-Flots, et pour le parking du Lido.