Coronavirus à Montpellier : Pour « s'évader », le musée Fabre lance des visites virtuelles sur Facebook

CULTURE Jean Ranc et Pierre Soulages au programme depuis le début de la semaine

Nicolas Bonzom

— 

L'exposition sur Jean Ranc au musée Fabre
L'exposition sur Jean Ranc au musée Fabre — Montpellier Méditerranée Métropole / Photographie Frédéric Jaulmes. Reproduction interdite sans autorisation.
  • En pleine période de confinement, le musée Fabre a lancé des visites sur Facebook.
  • Depuis le début de la semaine, les amoureux de peinture peuvent se plonger à distance dans les expositions consacrées à Jean Ranc et Pierre Soulages.

Tous les établissements culturels accueillant du public ont fermé leurs portes, dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus. Nombreux sont ceux, en France, qui ont mis en place des visites virtuelles, pour garder le lien avec les passionnés d’art. C’est aussi le cas du musée Fabre, à  Montpellier.

Le site héraultais a imaginé une solution qui devrait ravir les amateurs de peinture. Le lieu propose ainsi, depuis le début de la semaine, une visite du musée… sur Facebook.

« S’enrichir malgré le confinement »

« Pour continuer à s’enrichir malgré le confinement (…) Nous avons à cœur de continuer à partager et à faire vivre l’exposition Jean Ranc, un Montpelliérain à la cour des rois, note le musée Fabre. Tous les deux jours, suivez une visite virtuelle du parcours. »

Au fil des tableaux, l’internaute peut, à distance, se plonger dans l’incroyable histoire de Jean Ranc, un portraitiste montpelliérain, qui s’est frayé une place de choix dans la bourgeoisie, au XVIIIe siècle. Jusqu’à devenir l’un des peintres favoris des Rois.

« S’évader »

« L’objectif, c’est de continuer à faire vivre les expositions qui étaient en cours, Pierre Stépanoff, conservateur au musée Fabre. C’est notamment le cas de l’exposition sur Jean Ranc, que nous allons faire visiter, section par section. C’est aussi une manière, dans la période que l’on vit, de permettre au public de se changer les idées, de s’évader un peu de chez soi, virtuellement » Des jeux sont également au programme.

Et le dispositif semble séduire les fans du musée. « En ces temps de crise et de bêtise, nous avons encore plus besoin de la culture ! », prône une internaute, sur le Facebook du musée. « C’est vraiment beau sans public ! », plaisante une internaute. Certains papotent même art, au fil des commentaires. « La mise en scène des tableaux est très réussie », s’émeut un visiteur virtuel. Et pour ceux qui préfèrent l’art plus moderne, le musée Fabre a aussi publié une visite en vidéo de l’exposition sur Pierre Soulages.