Pyrénées-Orientales : Après les intempéries, un glissement de terrain paralyse une route nationale

CIRCULATION Il y a quelques jours, cet axe très emprunté avait déjà été victime d'un mouvement de terrain

N.B.

— 

Un glissement de terrain touche la RN116
Un glissement de terrain touche la RN116 — Préfecture des Pyrénées-Orientales

Une route des Pyrénées-Orientales, la RN 116, est en proie à un impressionnant glissement de terrain, qui a conduit la préfecture à fermer la circulation, dans la montée du Pallat, avant le village de Sauto Fetges, près de la frontière espagnole.

Il y a quelques jours, déjà, à quelques centaines de mètres de là, cet axe très emprunté du département avait été victime d’un autre mouvement de terrain.

« Ces mouvements se traduisent par l’apparition de fissures ouvertes et d’un affaissement de près d’une quinzaine de centimètres sur le côté amont de la chaussée, indique la préfecture des Pyrénées-Orientales. Le chantier de l’éboulement a été évacué par précaution, car les mouvements sont en cours d’évolution et observables à l’œil nu. »

Des élus mécontents

Ces glissements de terrain sont la conséquence des importantes précipitations, qui ont touché les départements des Pyrénées-Orientales et de l’Aude, en janvier.

Plusieurs élus ont fait part de leur mécontentement, après la fermeture de l’axe. Dans un communiqué, les présidents des communautés de communes des Pyrénées catalanes et Pyrénées Cerdagne, Jean-Louis Demelin et Georges Armengol et Michel Poudade, président des Neiges Catalanes appellent à une mobilisation vendredi (15h) sur l’aire de repos, juste après Mont-Louis. « Nous demandons à tous de venir soutenir nos revendications pour qu’enfin la RN 116 soit prise en compte par l’Etat et qu’elle ait des équipements dignes de ce nom », indiquent les élus, qui craignent que sa fermeture entraîne des pertes d’emplois. La route permet, en effet, d’accéder aux stations de ski.