VIDEO. Halloween : Sorcières, clowns ou Donald Trump... Quels sont les déguisements tendance ?

FETE « 20 Minutes » est allé faire un tour dans des magasins spécialisés, dans l'Hérault

Nicolas Bonzom
— 
Un masque de Donald Trump, au magasin Viva la fiesta, à Lattes
Un masque de Donald Trump, au magasin Viva la fiesta, à Lattes — N. Bonzom / Maxele Presse

Depuis plusieurs jours, dans les magasins de déguisements, c’est le rush. A l’ouverture, le rideau de fer est à peine ouvert, qu’une foule de clients débarque. A la dernière minute, tous cherchent le costume qui fera mouche, pour Halloween.

En rentrant dans les boutiques, certains n’ont aucune idée de la dégaine qu’ils auront jeudi soir. « Je cherche, je cherche ! », sourit une jeune femme. D’autres sont ultra-organisés. « Cette année, j’aimerais partir sur un costume comme celui-là, confie un client, qui sillonne les rayons, avec une photo de démon, sur son smartphone. J’ai déjà quelques petits trucs chez moi, j’essaie de compléter avec d’autres produits. »

La folie des clowns

Chaque année, la traditionnelle fête des morts n’échappe pas aux costumes traditionnels, les sorcières, les zombies, les diables, les momies ou les fantômes. « On a tendance à s’orienter également vers des costumes de super-héros ou de princesses, que les gens vont accessoiriser spécialement pour Halloween », indique Nicolas Deslandes, le responsable du magasin Cash Fêtes, à Lattes, dans l'Hérault.

Un déguisement de sorcière au magasin Viva la fiesta, à Lattes
Un déguisement de sorcière au magasin Viva la fiesta, à Lattes - N. Bonzom / Maxele Presse

La grosse tendance, c’est le clown maléfique. « Depuis deux ou trois ans », précise Marie Cadet, responsable de la boutique Viva la fiesta, à Lattes. Un phénomène accentué par la sortie cette année des films Joker, ou, en 2016, Suicide Squad, dans lequel le personnage féminin d’Harley Quinn a fait sensation. « Chez nous, cela a provoqué une rupture de stock de ces produits-là, ce qui fait que malheureusement, on ne peut plus subvenir aux besoins la veille d’Halloween », ajoute Nicolas Deslandes.

Un masque de Donald Trump

Et il y a les insolites. Chez Cash Fêtes, on n’est pas peu fier d’une combinaison anti-radiations, qui trône au milieu du magasin. « C’est une combinaison NBC, "Nucléaire, biologique, chimique", issue du stock militaire belge, reprend le responsable de la boutique. Une combinaison qui protège des radiations, que l’on a réussi à avoir auprès de l’un de nos fournisseurs, qui est vraiment magnifique et qui plaît énormément. Agrémenté d’un petit masque à gaz, c’est génial au niveau du rendu. »

Enfin, certains n’hésitent pas à se grimer en homme politique pour effrayer la nuit du 31… « Nouveauté cette année, Donald Trump, qui fait toujours parler de lui, sourit Marie Cadet. Nous avons donc un masque à son effigie, qui plaît beaucoup aux étudiants, notamment. » Le masque d’Emmanuel Macron, pourtant en rayon, en revanche, n’a pas beaucoup de succès pour Halloween, indique le responsable de Cash Fêtes.