Occitanie : Pourquoi la région est en pointe en matière de numérique au lycée

EDUCATION Avec le dispositif Lordi, les ordinateurs ont été intégrés en classe dans la région

Nicolas Bonzom

— 

Un élève du lycée Joffre à Montpellier devant son ordinateur Lordi
Un élève du lycée Joffre à Montpellier devant son ordinateur Lordi — N. Bonzom / Maxele Presse
  • En pointe dans le numérique au lycée, la région Languedoc-Roussillon, puis la région Occitanie, distribuent depuis 2011 des ordinateurs aux élèves : c’est le dispositif Lordi.
  • Ils y trouvent des manuels numériques, des logiciels ou des annales.
  • Pour le déploiement de Lordi, la région consacre chaque année 37 millions d’euros.

Dans cette classe de 1ère du lycée Joffre, à Montpellier, les élèves étudient le fonctionnement d’un sonar. Tous ont devant les yeux un ordinateur, le fameux Lordi, que la région Occitanie leur a distribué. Gratuitement, pour les plus modestes et dans les lycées labellisés numérique, avec une aide de 80 à 200 euros pour les autres.

« Sur l’ordinateur, un petit logiciel leur fait découvrir de façon simple et ludique comment fonctionne un sonar », confie Eric Surjus, leur professeur de physique-chimie. « C’est pratique », note Grégory, un élève. « Et plus vivant », confie l’une de ses camarades.

Un élève du lycée Joffre à Montpellier, devant son Lordi
Un élève du lycée Joffre à Montpellier, devant son Lordi - N. Bonzom / Maxele Presse

Un « cartable numérique »

La région Occitanie, qui met ces petits PC rouges à disposition des élèves depuis 2011 (en Languedoc-Roussillon, avant la fusion des régions), est particulièrement en pointe en matière de numérique au lycée. Outre des logiciels de bureautique, l’ordinateur embarque des annales, une bibliothèque d’ouvrages ainsi qu’un « cartable numérique ». « Il s’agit d’un ensemble de logiciels gratuits, installés sur les machines, explique Marc Tartière, professeur de Sciences de la vie et de la terre à Paul-Valéry, à Sète, qui a créé cette suite. Elle couvre tous les programmes. Et chaque année, c’est mis à jour. »

Et c’en est (presque) fini des vieux manuels en papier en Occitanie : la région permet aussi aux élèves d’utiliser des manuels numériques. Depuis la rentrée, toutes les matières sont disponibles, et 30 % des manuels acquis pour les élèves de 2nde et de 1ère sont dématérialisés. Certains établissements ont même opté pour le « tout numérique », et ne touchent plus aux manuels old school, notamment Albert-Camus, dans le Gard.

« Continuer à discuter »

« Nous sommes effectivement en avant-poste dans ce domaine, confie Kamel Chibli, vice-président de la région en charge de l’éducation. Et s’il y a encore des enseignants inquiets, il ne faut pas imposer les choses, il faut continuer à discuter. »

L’élu, par ailleurs président de la commission Education à l’Association des régions de France, espère s’appuyer sur l’exemple occitan pour « impulser une démarche nationale, pour éviter les disparités qui existent entre les régions. » « Lordi, c’est aussi un très bon moyen de rétablir une certaine égalité entre les élèves », se réjouit de son côté Beatriz Malleville, de la FCPE, la Fédération des conseils des parents d’élèves. Rien que pour le déploiement du dispositif Lordi, la région consacre chaque année 37 millions d’euros.