VIDEO. Z Event : A quoi vont servir les 3,5 millions d'euros amassés par le marathon du jeu vidéo ?

STREAMING « 20 Minutes » a posé la question à Jean-François Chambon, directeur de la communication et du mécénat de l’institut Pasteur

Propos recueillis par Nicolas Bonzom

— 

Au Z Event 2019, à Montpellier
Au Z Event 2019, à Montpellier — N. Bonzom / Maxele Presse

« On s’est donné à fond pendant trois jours, on est tous très émus d’avoir réussi, c’est grâce à vous, merci à tous », s’est exclamé Zerator, le créateur du Z Event. Dans la nuit de dimanche à lundi, à Montpellier, tandis que s’achevait un marathon de 54 heures de streaming, son événement caritatif est parvenu à collecter 3,5 millions d'euros pour soutenir l’Institut Pasteur. C’est plus de trois fois plus qu’en 2018, où la bande à Zerator avait déjà amassé un million d’euros pour Médecins sans frontières.

A quoi va servir cette formidable cagnotte ? 20 Minutes a interrogé le docteur Jean-François Chambon, directeur de la communication et du mécénat de l’institut Pasteur.

Cette formidable mobilisation vous a-t-elle surpris ?

Oui, nous avons été surpris… et je crois que les organisateurs aussi ! Cette histoire est vraiment extraordinaire. Ils espéraient, comme ils l’avaient fait les années précédentes, doubler leur résultat. Cette année, c’est un record du monde de collecte sur la plate-forme Twitch, plus importante encore que les collectes aux Etats-Unis qui existent depuis beaucoup plus longtemps. On imagine parfois le gamer dans sa chambre, enfermé, devant son ordinateur, avec un casque, en train de jouer tout seul. On ressort de ce marathon avec une image qui n’a rien à voir. C’est une communauté extraordinaire, qui communique dans la joie, la bonne humeur, dans l’engagement et la générosité.

Ce marathon, c’est aussi un coup de projecteur très important sur l’Institut Pasteur auprès de cette communauté.

Absolument. Au-delà de la collecte, c’était aussi extrêmement important de faire passer auprès de cette communauté un certain nombre de messages, pour qu’elle connaisse mieux ce que l’on fait à l’Institut Pasteur, et les enjeux qui sont derrière. Sensibiliser ces publics sur les maladies émergentes, sur la résistance aux antibiotiques, sur les maladies neurodégénératives, sur les cancers, sur les troubles de l’audition, c’était une très belle opportunité. Nous avons notamment pu faire un long entretien sur la chaîne de Zerator samedi soir, avec des questions dans tous les sens, qui montraient le véritable intérêt des viewers pour la cause de l’Institut Pasteur.

A quoi va servir l’argent collecté pendant le Z Event ?

Cette somme représente 10 % de la collecte que l’on fait chaque année auprès des particuliers et des entreprises, c’est donc vraiment considérable. Nous allons l’utiliser pour encore renforcer nos projets, dans nos domaines prioritaires, qui correspondent à des enjeux de société et sanitaires pour le XXIe siècle. Nous avons trois axes scientifiques prioritaires : mieux se préparer contre les épidémies émergentes, trouver de nouvelles réponses pour faire face à la résistance aux antibiotiques et intensifier nos recherches dans le domaine du fonctionnement du cerveau. Dans ces trois domaines, nous allons injecter cet argent pour recruter des chercheurs juniors, post-doctorants, prometteurs, et nous allons leur donner les moyens pendant cinq ans de faire leurs preuves, en espérant ensuite qu’ils puissent créer une unité de recherche.