Montpellier : Quidditch, monocycle et hockey subaquatique... Six sports insolites à tester cette année

LOISIRS « 20 Minutes » a déniché six activités qui changent un peu du football ou de la natation

Nicolas Bonzom

— 

Les Black Wands, équipe de quidditch de Montpellier.
Les Black Wands, équipe de quidditch de Montpellier. — N. Bonzom / Maxele Presse

Nombreux sont les Montpelliérains qui sillonnent chaque année les allées de l’Antigone des associations à la recherche d’une activité. Histoire de changer un peu du football ou de la natation, 20 Minutes y a déniché six sports qui risquent de vous surprendre.

Le Quidditch

Inspiré de la saga Harry Potter, le Quidditch invite les joueurs à chevaucher un manche à balai, comme dans le film, pour marquer un maximum de points avec une balle dans le camp adverse. Les Black Wands du Montpellier Muggle Quidditch s’entraînent aux parcs Charpak et Montcalm. « Contrairement à ce que l’on peut penser, c’est très physique, indique Mariko, leur présidente. C’est un mélange de handball et de rugby, avec beaucoup de courses rapides et courtes, et de changements de direction. »

Le monocycle

Flat, trial, freestyle, cross, street, monobasket, monohockey ou monoathlétisme, les disciplines ne manquent pas au Montpellier Monocycle, qui s’entraîne au gymnase Albert-Batteux, à Pérols et Saint-Drézéry. Pour trouver son équilibre sur la roue à pédales, il faut « quelques mois pour certains, une semaine ou deux pour les jeunes et c’est parfois instantané pour d’autres ! », indique Philippe Sendra, le président du club.

Une jeune licenciée du Montpellier Monocycle.
Une jeune licenciée du Montpellier Monocycle. - Montpellier Monocycle

Le cheerleading

Pour intégrer la troupe mixte des Spirit Cheerleaders, qui se réunit au Squash Club, à Euromédecine, aucun niveau n’est prérequis. Le club accueille les petits comme les grands. La saison dernière, un jeune licencié s’est envolé en Floride pour concourir aux championnats du monde, avec les Bleus. Il n’avait que cinq ans de pratique.

Le parkour

Popularisé en France par le film Yamakasi, le parkour est une discipline qui invite les pratiquants à franchir des obstacles urbains. « On peut commencer ce sport à tout âge », indique Iasonas Pierros, encadrant de l’association Montpellier Parkour, qui propose des entraînements en ville pour les enfants à partir de 11 ans et pour les adultes, ainsi que des stages pendant les vacances scolaires pour les plus petits.

Le hockey subaquatique

Ce sport, qui se joue en apnée au fond d’une piscine, a pour but de pousser un palet à l’aide d’une crosse jusqu’aux cages adverses. « Cela nécessite des apnées répétées, entre 5 et 10 secondes, on remonte, on redescend. C’est aussi un sport en trois dimensions, car un joueur peut nous passer au-dessus pour prendre le palet », confie Malik Delpech, le président des Manchots, le club du Montpellier Hockey subaquatique, qui s’entraîne à la piscine Neptune, dans le quartier de la Mosson.

Le tambourin

Né en Languedoc, le tambourin fait de plus en plus d’adeptes, fiers de faire vivre un sport ancestral, assez proche du tennis, même s’il y a plus de joueurs sur le terrain. « Les habitués des sports de raquette trouveront assez rapidement leurs marques, mais le maniement du tambourin est différent », explique Rico Imbiky, un joueur licencié au Sport Tambourin Club de Montpellier, qui se retrouve à Montcalm ou au gymnase Jouanique.