Montpellier: Un jeune homme se tue après un saut de 18 mètres depuis le pont du Diable

FAIT DIVERS Après des heures de recherches, les sapeurs-pompiers d’Aniane, aidés de plongeurs, ont repêché le corps d’un jeune homme. Il était âgé de 21 ans

C.R.

— 

Un homme de 21 ans est mort après avoir sauté du pont du Diable.
Un homme de 21 ans est mort après avoir sauté du pont du Diable. — FRILET/SIPA

Les panneaux d’interdiction n’auront servi à rien. Ce dimanche 21 juillet, un jeune homme originaire d’Aigues-Mortes, dans l'Hérault, passait la journée avec un couple d’amis dans la ville d’Aniane, à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Montpellier. La commune de 3.000 âmes est réputée pour son Pont du Diable, l’un des plus vieux ponts médiévaux de France. C’est de ce monument que l’homme de 21 ans a sauté dans les eaux de l’Hérault. Plongeant de 18 mètres de haut, le Gardois n’a pas survécu à la violence de l’impact.

Une vingtaine de sapeurs-pompiers et la brigade nautique de Montpellier ont participé aux opérations de recherches aux abords du pont du Diable. Alors que l’alerte a été donnée aux alentours de 10h, ce n’est que vers 16h que le corps de la victime a été localisé puis repêché.

Des panneaux d’interdiction

Depuis de nombreuses années, des panneaux d’interdiction de plonger se trouvent aux abords du pont du Diable. Des avertissements qui ne sont pas assez suffisants, comme le démontre le drame de ce week-end. Pour Philippe Salasc, le maire d’Aniane interrogé par nos confrères de France Bleu, il faudrait davantage de sécurité : « On n’arrive pas à éviter ce genre de drame. À l’époque avait été envisagé, éventuellement, de mettre des filets des deux côtés, mais c’est un site qui est classé, ce n’est pas facile à mettre en place » a-t-il expliqué.