Montpellier: Grâce à la réalité virtuelle, plongez dans le bar de Lucien, le héros de Frank Margerin

JEUX VIDEO Conçue par des élèves de l'école E-Art Sup, l'expérience est à tester à la médiathèque Emile-Zola

Nicolas Bonzom

— 

Le bar de Lucien, le héros de Frank Margerin, en réalité virtuelle
Le bar de Lucien, le héros de Frank Margerin, en réalité virtuelle — E-Art Sup
  • Des élèves de l’école montpelliéraine E-Art Sup proposent de se plonger dans le bar de Lucien, le héros de Frank Margerin, grâce à la réalité virtuelle.
  • L’expérience est à vivre gratuitement jusqu’à samedi à la médiathèque Emile-Zola.
  • Les élèves ont tenté de reproduire l’ambiance des bars des années 1980.

Quel fan de neuvième art n’a jamais rêvé de se retrouver au beau milieu de ses héros préférés ? Des étudiants en jeux vidéo de l'école E-Art Sup, à Montpellier (Hérault), ont conçu de drôles d’expériences qui permettent, grâce à un casque de réalité virtuelle, de plonger dans des univers tirés de bandes dessinées célèbres.

L’année dernière, les élèves avaient imaginé un labyrinthe de livres creusé dans la pagaille de Gaston Lagaffe, le personnage culte de Franquin. Cette année, un HTC Vive sur les yeux, on se retrouve dans le bar de Lucien, le héros rockeur de Frank Margerin.

Dans le bar de Lucien, grâce à la réalité virtuelle
Dans le bar de Lucien, grâce à la réalité virtuelle - E-Art Sup

« On a essayé de reproduire ce qu’était un bar dans les années 1980 »

Ces étonnantes aventures, qui ont valu trois mois et demi de travail intense aux étudiants de deuxième année, sont à vivre jusqu’à samedi à la médiathèque centrale Emile-Zola, à Antigone. « On s’est plongé dans toutes les bandes dessinées de Lucien, pour identifier ce qui fait l’essence de la série, notamment les couleurs vives et les personnages de type cartoon, détaille Hugo Loison, l’un des étudiants. Ensuite, on a essayé de reproduire ce qu’était un bar dans les années 1980, avec la forme particulière des tables et des chaises, le jukebox, le flipper, et les musiques de l’époque, Balavoine ou Johnny. »

Une fois immergé dans le bar de Lucien, le joueur peut interagir avec l’environnement, chiper les cigarettes du client affalé sur la banquette, attraper un verre ou faire un flipper.

« Familiariser » le public avec la technologie

« L’intérêt de ce type de travail est double, explique le dessinateur Gaston, le directeur de l’école E-Art Sup. Cela permet aux élèves de confronter leur réalisation avec un public réel. Forcément, ils se donnent à fond et ne peuvent pas laisser échapper un bug. Ils ont de véritables retours. L’autre intérêt, c’est de les faire travailler sur des licences existantes, qui sont très présentes dans le métier du jeu vidéo. »

Pour ceux qui iront faire un tour à la médiathèque, l’objectif est de les « familiariser » avec la réalité virtuelle, reprend le directeur. Car cette technologie, malgré son potentiel, n’est pas encore très populaire. Si d'autres lieux sont intéressés pour proposer l’expérience à leurs visiteurs, l’école est prête à déplacer son barnum gratuitement.

A découvrir gratuitement à la médiathèque Emile-Zola à Montpellier ce mercredi (10h-19h), jeudi et vendredi (16h-18h) et samedi (10h-18h30).