Montpellier: Pourquoi la Montpellier Reine est essentielle à la lutte contre le cancer du sein

SOLIDARITE Depuis dix ans, la course caritative, qui a lieu dimanche, a reversé 400.000 euros aux organismes qui luttent contre la maladie

Nicolas Bonzom

— 

La Montpellier Reine connaît de plus en plus de succès.
La Montpellier Reine connaît de plus en plus de succès. — N. Bonzom / Maxele Presse
  • La Montpellier Reine démarre dimanche au Peyrou, à Montpellier.
  • Depuis dix ans, la course caritative a reversé 400.000 euros aux organismes qui luttent contre le cancer du sein, comme le CHU ou l’Institut du cancer de Montpellier.
  • Pour Gauthier Rathat, médecin au CHU, c’est « un soutien primordial ».

Voilà dix ans que la Montpellier Reine invite les courageux à chausser leurs baskets pour la bonne cause. La course caritative, qui rassemblera une fois encore dimanche à Montpellier (Hérault) plusieurs milliers de participants, est devenue un acteur essentiel du financement de la lutte contre le cancer​ du sein.

Depuis sa création en 2009, elle a reversé 400.000 euros aux organismes qui se battent contre cette maladie. « La Montpellier Reine est la première association à financer la lutte contre le cancer du sein à Montpellier », se réjouit Barbara Pastre, qui porte l’événement depuis dix ans. La course a contribué à mettre en place des actions de sensibilisation comme Octobre Rose, à rénover des équipements comme le Mammobile, ou à créer des espaces d’accompagnement sociaux et sportifs au sein des centres de soins.

« Un soutien primordial »

« La Montpellier Reine fait véritablement exister la recherche sur le cancer du sein à l’hôpital, c’est un soutien primordial », confie Gauthier Rathat, chirurgien et spécialiste du sein au CHU, qui bénéficie des fonds récoltés par la course caritative. « L’aide de la Montpellier Reine est notamment importante pour le financement d’études sur la chirurgie, reprend le médecin. C’est un domaine où l’on trouve assez peu de soutien. »

A l’Institut du cancer (ICM), la Montpellier Reine a aussi permis de financer d’importants projets de recherche. Le dernier en date, porté par le docteur Véronique D’Hondt, n’aurait pas pu voir le jour sans un coup de pouce de l’événement. « Il y a des années que l’on y réfléchissait, mais il manquait des financements, souligne le médecin. Grâce à la Montpellier Reine, cette étude va pouvoir être menée. » Ce projet doit permettre de mettre en évidence les effets des régimes alimentaires sur les cellules cancéreuses.

Il est encore temps de s’inscrire

Cette année, une association « coup de cœur » va être aidée grâce aux inscriptions : les Dragons Ladies, à Gignac, qui vont proposer des stages gratuits de canoë, pour les femmes atteintes d’un cancer. Une pratique qui serait particulièrement bénéfique.

Dimanche, la Montpellier Reine traversera une fois encore le centre-ville, avec un parcours de 4,8 km, dans une ambiance conviviale. On peut même venir déguisés ! Pas de pression, ni de classement, l’important, c’est de participer. Départ prévu à 11 heures au Peyrou. Animations, stands et espace enfants dès 9 heures. Tarifs : 15 euros par personne et gratuit pour les enfants de moins de 7 ans. Inscriptions sur montpellier-reine.org.