Montpellier: Cette semaine, de grands chefs mijotent des petits plats pour les donneurs de sang

SOLIDARITE L’opération se déroule jusqu’au 18 mai à l’Etablissement français du sang

Nicolas Bonzom

— 

Les verrines gastronomiques proposées ce lundi à l'Etablissement français du sang à Montpellier
Les verrines gastronomiques proposées ce lundi à l'Etablissement français du sang à Montpellier — N. Bonzom / Maxele Presse
  • A Montpellier, l’Etablissement français du sang (EFS) a un besoin urgent de dons de sang, de plasma.
  • L’organisme a mijoté un partenariat avec le club Chef d’Oc, qui réunit des chefs du coin.
  • Pour chaque passage par la salle de prélèvement, les donneurs auront droit jusqu’au 18 mai à goûter aux collations gastronomiques de toqués du coin.

A Montpellier,l'Etablissement français du sang (EFS) a un besoin urgent de dons de sang, de plasma et de plaquettes. Ainsi, pour susciter l’appétit d’éventuels donneurs, l’organisme a mijoté un partenariat avec le club Chef d’Oc, qui réunit des grands chefs. Pour chaque passage par la salle de prélèvement, les donneurs auront droit, jusqu’au 18 mai, de goûter aux collations gastronomiques de toqués du coin.

« A Montpellier, il faut que l’on prélève chaque jour de la semaine et deux samedis par mois 19 dons de plasma, 10 dons de plaquettes et 11 à 12 dons de sang, indique Lorraine Meriadec de Byans, médecin à l’EFS. C’est un challenge permanent. Tous les jours, il faut que l’on trouve assez de donneurs pour satisfaire ces besoins. En ce moment, on a du mal à trouver. Ce type d’opération permet à ceux qui ont déjà donné de revenir, et à ceux qui ne l’ont jamais fait de donner pour la première fois. »

L'Etablissement français du sang, à Montpellier.
L'Etablissement français du sang, à Montpellier. - N. Bonzom / Maxele Presse

« Cette opération m’a incité à revenir »

Ce lundi, c’est Richard Juste, dont le nouvel établissement doit ouvrir en septembre à la Pompignane, qui était aux fourneaux. Les donneurs ont pu dévorer quatre verrines haute couture concoctées par le chef montpelliérain : l’une composée d’œuf, d’asperges et de nougatine de graines, l’autre de quinoa de crevettes, de mangue et de coriandre, et en dessert, des fraises marinées avec une réduction d’orange et un crémeux de basilic, ainsi qu’une pannacotta au miel accompagnée d’un coulis de fruits de la passion.

« J’avais déjà donné mon sang, mais cette opération m’a incité à revenir. Délicieux ! », se réjouit Jean-Christophe. « On m’a parlé de dégustations gastronomiques, je me suis dit que j’allais revenir », confie Benjamin. « J’ai voulu tester moi aussi », explique Iryna, qui donne régulièrement son sang depuis une dizaine d’années. Louis, lui, n’était pas au courant que des chefs s’étaient invités à l’Etablissement français du sang. « Je viens tous les mois, confie-t-il. Je ne savais pas. Mais c’est une excellente surprise ».

« On essaie d’apporter, à notre petit niveau, notre pierre à l’édifice, souligne Jacques Mazerand, le chef du Mazerand, à Lattes, et président du club Chef d’Oc, qui s’engage aussi pour la Croix-Rouge ou la recherche pour le cancer du sein. L’opération remplit l’agenda de la semaine de l’EFS, et cela permet d’attirer de nouveaux donneurs. »

L’Etablissement français du sang de Montpellier est situé au 392, avenue du professeur Jean-Louis Viala. Ouvert lundi et jeudi de 11h à 18h30, mardi, mercredi et vendredi de 8h30 à 16h30 et les 1er et 3e samedis du mois de 8h30 à 16h30. Sur rendez-vous uniquement : 0 800 972 100 (appel gratuit).

La page Facebook de l'Etablissement français du sang de Montpellier.