VIDEO. Montpellier : Le centre de traitement des déchets Déméter s'agrandit pour trier 100% du plastique

DECHETS Le site pourra traiter d'ici 2020 35.000 tonnes de déchets par an, contre 24.000 aujourd'hui

Nicolas Bonzom
— 
Un visuel du futur centre de tri Déméter à Montpellier.
Un visuel du futur centre de tri Déméter à Montpellier. — Cabinet A+ Architecture

Montpellier grossit à vue d’œil, Déméter doit voir plus grand. Mis en service en 1994, le centre de tri de la métropole va être agrandi et rénové. D’ici 2020, ce vaste lifting de 19,3 millions d’euros permettra au site de traiter 35.000 tonnes de déchets par an, contre 24.000 aujourd’hui. Et surtout, il va « simplifier le geste de tri » des habitants.

« On dit souvent que le tri est compliqué, indique Christophe Deligny, directeur de la propreté à la métropole de Montpellier. Quand les travaux seront achevés, nous pourrons mettre l’ensemble des emballages en plastique dans la poubelle jaune. »

Se mettre en conformité avec la réglementation et s’adapter à la croissance

Aujourd’hui, le tri ne concerne que les bouteilles et les flacons en plastique, les journaux et les prospectus, les emballages en métal, et les emballages et les briques en carton. En 2020, la métropole sera aussi capable de trier toutes les barquettes, les pots, les blisters, les emballages souples et les films en plastique, les petits aciers et aluminiums.

Cet agrandissement de Déméter, décidé en 2014, a pour but de s’adapter à la croissance démographique accrue de la métropole (environ 8.000 nouveaux habitants tous les ans), et de se mettre en conformité avec les objectifs réglementaires.