«Gilets jaunes» à Montpellier : Les agents de sécurité anti-casseurs seront de retour samedi dans le centre-ville

SECURITE La Chambre de commerce et d’industrie a décidé de renouveler l’opération samedi

Nicolas Bonzom

— 

Un homme fait ses courses, dans le centre-ville de Montpellier
Un homme fait ses courses, dans le centre-ville de Montpellier — N. Bonzom / Maxele Presse

Le 16 février, la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de l’Hérault, prenait une étonnante décision : le déploiement de 130 agents de sécurité devant les magasins du centre-ville de Montpellier (Hérault), pour « apaiser les commerçants et les salariés ». Une réponse aux violents affrontements entre manifestants et forces de l’ordre dans l’Ecusson, en marge du mouvement des « gilets jaunes », qui font fuir les clients.

Ce jeudi, la CCI a décidé de renouveler l’opération, qui avait été suspendue. Des agents de sécurité seront déployés samedi 23 mars, dans le centre-ville de Montpellier.

Des commerçants partagés

« Les exactions commises à Paris samedi dernier me font craindre des répercussions sur Montpellier, indique André Deljarry, le président de la chambre consulaire. Les commerçants étant inquiets et ayant besoin d’être rassurés, je vais reconduire le dispositif des agents de sécurité que la CCI avait mis en place le 16 février dernier. »

Il y a un mois, les commerçants étaient très partagés quant à l’efficacité du dispositif de la CCI, avait constaté 20 Minutes, les agents devant rester sur le pas de la porte, et ne pouvant pas intervenir. Pour d’autres, en revanche, cette opération fut « dissuasive » et a « rassuré les clients et les commerçants » du centre de Montpellier.