Montpellier: Les commerçants sont partagés sur l’hypothétique fermeture du tunnel de la Comédie

DEBAT La proposition a été faite par le maire Philippe Saurel, mais elle sera soumise à l’approbation des habitants

Nicolas Bonzom

— 

L'entrée du tunnel de la Comédie, sur le boulevard Victor-Hugo.
L'entrée du tunnel de la Comédie, sur le boulevard Victor-Hugo. — N. Bonzom / Maxele Presse
  • Le maire de Montpellier Philippe Saurel a évoqué en février la possibilité que le tunnel sous la Comédie soit supprimé.
  • « A force, j’ai peur que les clients ne viennent plus en centre-ville, s’ils s’habituent à la contourner », témoigne un commerçant.
  • « Ça apaiserait le quartier, ce serait plus agréable », indique une salariée.

La proposition n’est pas passée inaperçue, le 20 février dernier. Au détour d’un point d’étape sur la réhabilitation du centre-ville de Montpellier,​ Philippe Saurel (divers gauche) évoquait la possibilité que le tunnel sous la Comédie soit supprimé. Cette révolution s’accompagnerait d’une remise à plat globale du plan de circulation.

Si l’idée est actée par les habitants lors de la concertation, l’entrée sur le boulevard Victor-Hugo pourrait être fermée. Une « zone compliquée à vivre, qui pose des difficultés de sécurité », indiquait le maire. 20 Minutes a questionné les commerçants du coin.

« Où vont-ils se garer ? »

« Fermer totalement, c’est une mauvaise idée », souligne Pierre, qui tient une boutique face à l’entrée du tunnel de la Comédie. « Ou alors, il faut nous laisser la contre-allée. Mais à force, j’ai peur que les clients ne viennent plus en centre-ville, s’ils s’habituent à la contourner. Dans ce cas-là, qu’est-ce qu’on devient, nous ? » A quelques mètres de là, un autre commerçant n’est pas convaincu non plus par la proposition. « Quand ils passent en voiture, les gens voient mon magasin, confie-t-il. S’ils ne passent plus, ils ne me voient plus. Et où les gens vont-ils se garer ? »

La responsable d’une autre boutique semble quant à elle plus réceptive à un tel projet, qui vise à connecter les zones piétonnes de la Comédie et les halles Laissac. « Si ça peut nous éviter toutes ces voitures qui roulent à vive allure, je suis d’accord, souligne la commerçante. Le seul problème, c’est pour se garer. Mais on ne peut déjà pas dans les parages, alors, bon ! La seule chose qui m’importe, c’est que je puisse être livrée. »

Une salariée d’une boutique du boulevard Victor-Hugo se réjouit de son côté que le tunnel routier puisse fermer. « Ça apaiserait le quartier, confie la Montpelliéraine. La rue serait rendue aux piétons, ce serait plus agréable. » La proposition sera soumise au débat, dans le cadre du vaste plan de réhabilitation annoncé par la ville.