Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
SECOURSDans l'Hérault, des réservistes donnent un coup de pouce aux pompiers

Hérault: Des réservistes bénévoles pour donner un coup de pouce aux pompiers

SECOURS
Le dispositif avait été évoqué par le ministère en septembre dernier
Les pompiers de l'Hérault lors d'un exercice de secours. (Illustration)
Les pompiers de l'Hérault lors d'un exercice de secours. (Illustration) - LODI Franck/SIPA
Nicolas Bonzom

Nicolas Bonzom

Le service départemental d’incendie et de secours (Sdis) de l’Hérault s’est doté d’un groupe de 70 pompiers réservistes, composé d’ex-casqués professionnels ou volontaires, notamment des retraités. Ce dispositif a déjà été mis en place dans quelques départements en France, même s’il n’a pour l’instant rien d’obligatoire.

Dans son plan d'action 2019-2021, le ministère de l’Intérieur avait évoqué en septembre dernier la mise en place de ce dispositif, « pour aider les SDIS au quotidien et en temps de crise ». Dans l’Hérault, on a pris les devants. Contrairement aux gendarmes réservistes, ces anciens sapeurs-pompiers, qui sont bénévoles, n’ont pas vocation à intervenir sur des incendies, des secours aux personnes ou des accidents de la route.

« Ce dispositif est ouvert à ceux qui veulent continuer à être utile »

« Il sera confié à ces anciens professionnels ou volontaires des missions de soutien, comme la promotion de la sécurité civile dans les établissements scolaires, l’accompagnement des 400 jeunes sapeurs-pompiers, ou l’organisation d’un casse-croûte après une opération, indique le contrôleur général du Sdis de l’Hérault, Eric Florès. Ce dispositif est ouvert à ceux qui veulent continuer à être utile. »

L’objectif est notamment de permettre aux quelque 4.800 sapeurs-pompiers de l’Hérault (professionnels, volontaires et jeunes) de se consacrer pleinement à leurs missions premières. En 2018, dans le département de l’Hérault, il y a eu 73.513 interventions sur douze mois, soit une sortie en moyenne toutes les sept minutes.

Sujets liés