Montpellier : Exporté dans 50 pays, le jeu «Cortex Challenge» est un véritable phénomène

LOISIRS Le jeu de société, créé par l'entreprise montpelliéraine Captain Macaque, s'est écoulé à plus d'1,5 million d'exemplaires dans le monde

Nicolas Bonzom

— 

Le jeu de société Cortex Challenge.
Le jeu de société Cortex Challenge. — N. Bonzom / Maxele Presse
  • « Cortex Challenge » s’est écoulé depuis 2016 à plus d’1,5 million d’exemplaires, dans 50 pays dans le monde.
  • Doté d’une gamme de huit boîtes de jeu différentes, « Cortex Challenge » est un cocktail explosif de fun, de réflexion, de mémoire et de rapidité.
  • Une application smartphone va bientôt débarquer, et le jeu va prochainement bénéficier d’une campagne de publicité à la télévision, partout dans le monde.

Si Montpellier est une capitale du jeu vidéo, c’est aussi une place forte du jeu de société. Depuis plus de vingt ans, Bioviva cartonne avec ses jeux éducatifs écolos et récemment, des talents d’Ubisoft ont lancé avec succès le déjanté « Docteur Pilule ».

Mais le phénomène du moment, c’est « Cortex Challenge », créé par l’entreprise montpelliéraine Captain Macaque, qui sera l’un des invités de la 10e édition du festival Sortons jouer, samedi et dimanche, au Corum. Ce jeu s’est écoulé depuis 2016 à plus d’1,5 million d’exemplaires, dans 50 pays dans le monde.

« Je m’étais donné trois ans pour faire un succès mondial, c’est réussi »

« Immédiatement, ce fut un carton incroyable, c’est parti comme une fusée, se réjouit Olivier Mercier, qui a fondé Captain Macaque il y a six ans. Je m’étais donné trois ans pour faire un succès mondial, c’est réussi. Le concept est venu un peu de nulle part, à la faveur d’une rencontre d’auteurs sur le Festival international des jeux de Cannes. »

Créé par les auteurs Johan Benvenuto et Nicolas Bourgoin et doté d’une gamme de huit boîtes de jeu différentes, « Cortex Challenge » est un cocktail explosif de fun, de réflexion, de mémoire et de rapidité. Chaque joueur doit reconstruire son cerveau en remportant des épreuves matérialisées sur des cartes à retourner au centre de la table : retrouver la sortie d’un labyrinthe, quel nom de couleur est écrit de la bonne couleur ou quel objet revient le plus… « C’est un jeu intense, qui se rapproche des jeux d’observation et de rapidité qui ont connu un vrai succès, mais qui renouvelle le genre, avec des épreuves qui ne se répètent pas, avec des actions toujours différentes », explique Patrice Ponce, de la boutique spécialisée Lud'M, à Montpellier.

Petit plus qui fait toute la différence, les cartes sont « tactiles ». On peut y découvrir certaines matières en les touchant. « Je voulais apporter quelque chose de plus sur le marché, faire que ce jeu soit unique », reprend Olivier Mercier. « Cortex Challenge » a permis à Captain Macaque d’afficher 2,57 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018. Une version Nintendo Switch du jeu et une application smartphone vont débarquer, et le jeu va bientôt bénéficier d’une campagne de publicité à la télé, partout dans le monde.