Montpellier : Dieudonné adresse une «quenelle» au maire Philippe Saurel, qui porte plainte

JUSTICE « Ce type de comportement est en dehors de la République », a réagi le maire

N.B.

— 

Dieudonné à Paris, le 13 décembre 2013.
Dieudonné à Paris, le 13 décembre 2013. — MEUNIER AURELIEN/SIPA

Philippe Saurel a indiqué ce mardi après-midi son intention de déposer plainte pour injure à l’encontre de Dieudonné. Lors de son spectacle, jouée dans une salle privée de Montpellier, l’ex-comparse d’Elie Semoun avait effectué le 28 février dernier une « quenelle » sur scène, que l’élu estime lui être destinée.

Dans une vidéo publiée sur la page Facebook de Dieudonné, on peut en effet entendre à la fin du spectacle l’humoriste s’exclamer « Ah, une petite photo pour le maire, quand même ! » Quelques minutes plus tard, la photo de la « quenelle » est postée à son tour. Un geste que l’élu qualifie ce mardi dans un communiqué de « néonazi ».

« Scandaleux »

« Je trouve ça tout à fait scandaleux, je suis un élu de la République, un élu local, c’est une sorte de menace déguisée, s’insurge Philippe Saurel. Nous traversons une période qui révèle que l’antisémitisme revient à la surface. C’est en se battant contre toutes les formes d’ostracisme et de néonazisme comme ce geste que l’on combat ce type d’idées. On ne peut pas laisser faire. Ce type de comportement est en dehors de la République. »

En 2016, 2017 et 2018, l’humoriste avait pu se produire à Montpellier, malgré les arrêtés d’interdiction déposés par la commune de l’Hérault. En 2017, Dieudonné avait déjà adressé, lors de sa venue dans la capitale héraultaise, une « quenelle » à l’élu. Le 28 février dernier, le lieu du spectacle a été tenu secret jusqu’au dernier moment.