Gard: Les températures explosent au Mont-Aigoual, les remontées mécaniques ont (déjà) fermé

METEO « On peut malgré tout faire un super week-end ! », confie-t-on, à l'Office de tourisme

Nicolas Bonzom

— 

A la station de ski du Mont-Aigoual, mercredi.
A la station de ski du Mont-Aigoual, mercredi. — Page Facebook Station Prat-Peyrot
  • Au Mont-Aigoual, c’est presque du jamais vu. Chaque jour depuis le 21 février, la température a dépassé la valeur de + 8°C.
  • La station de ski du coin, Prat-Peyrot, a même dû fermer précipitamment ses remontées mécaniques, mercredi soir, face à l’absence quasi-totale de neige.
  • Villages et station ont donc pris leurs quartiers de printemps, cette semaine.

Au Mont-Aigoual (Gard), qui culmine à quelque 1.565 mètres d’altitude dans les Cévennes, on n’a vraiment pas l’impression d’être en plein hiver. Le soleil tape fort dans les montagnes, et le mercure a explosé. L’an dernier, pourtant, il neigeait à gros flocons.

Du côté de la station Météo France, c’est presque du jamais vu. « Chaque jour depuis le 21 février, la température a dépassé au Mont-Aigoual la valeur de + 8°C, alors que la normale de la deuxième quinzaine de février est voisine de + 2°C, indique à 20 Minutes Roland Mazurie, le chef des centres de Montpellier et de Nîmes. Et la barre des 10°C a été ensuite dépassée plusieurs fois, les 23, 25, 26, 27 février. »

« L’an dernier, nous étions en tenue de ski »

Mercredi, le mercure a frôlé le record absolu du 27 février 1945, 15°C. Il a fait 14,9°. La station de ski du coin, Prat-Peyrot, a même dû fermer précipitamment ses remontées mécaniques, mercredi soir, face à l’absence quasi-totale de neige. « C’est exceptionnel pour un mois de février, note Aurore, de l’Office de tourisme Mont-Aigoual Causses Cévennes. C’est à peine si on atteint ces températures l’été. L’an dernier, à la même date, nous étions en tenue de ski. Cette année, on est en chemisier ! »

Mais si l’arrêt des tire-fesses est un coup dur pour la petite station municipale, il n’y a pas de quoi s’ennuyer au Mont-Aigoual. Villages et station ont pris leurs quartiers de printemps. Des tas d'animations pour enfants sont au programme, une patinoire synthétique est ouverte au village de l’Espérou, le ski de fond est gratuit et en accès libre, le restaurant d’altitude reste ouvert et on peut toujours faire un peu de raquettes.

« Nous avons maintenu ouvertes deux pistes vertes qui se sont transformées en pistes de luge », indique Karine Boissière, élue à Valleraugue, la commune du Gard qui gère la station. « Il reste aussi un peu de neige dans les sous-bois, reprend Aurore, de l’Office de tourisme. C’est un temps idéal pour se balader, profiter du paysage, avec une faune et une flore remarquables, au cœur du parc des Cévennes. On peut malgré tout faire un super week-end ! » Un peu comme si on était, déjà, en plein mois de mai.