Montpellier : Le tunnel routier sous la Comédie pourrait être supprimé

URBANISME Le projet est évoqué dans le cadre du vaste lifting du centre-ville, « Places à tous »

Nicolas Bonzom

— 

L'entrée du tunnel de la Comédie, sur le boulevard Victor-Hugo.
L'entrée du tunnel de la Comédie, sur le boulevard Victor-Hugo. — N. Bonzom / Maxele Presse
  • Mercredi, à l’occasion d’un point d’étape sur la réhabilitation du centre-ville, Philippe Saurel (divers gauche) a évoqué pour la première fois la possibilité que le tunnel routier qui passe sous la place de la Comédie soit supprimé.
  • L’entrée du tunnel, située sur le boulevard Victor-Hugo, pourrait être supprimée.
  • En piétonnisant le sud du boulevard Victor-Hugo, cela permettrait de connecter directement la zone piétonne de la Comédie et de la place Molière au quartier Laissac.

Ce serait une révolution pour les automobilistes montpelliérains. Mercredi, à l’occasion d’un point d’étape sur la réhabilitation du centre-ville, Philippe Saurel (divers gauche) a évoqué pour la première fois la possibilité que le tunnel routier qui passe sous la place de la Comédie soit supprimé. Le maire et président de la métropole en a fait l’un des dossiers importants du vaste lifting auquel le cœur de Montpellier se prépare.

Ce tunnel avait été mis en service en 1986, pour rendre piétonne la Comédie. On y passe pour aller se garer aux parkings, mais aussi pour traverser la ville du sud au nord.

La suppression de l’entrée sur le boulevard Victor-Hugo

C’est l’entrée du tunnel sur le boulevard Victor-Hugo qui pourrait être supprimée. « Cette zone est compliquée à vivre, indique l’élu. Les trottoirs sont réduits. Cela pose des difficultés de sécurité. » La suppression pure et simple de cet accès n’est pas arrêtée pour autant. Elle est en discussion, à l’occasion du dialogue compétitif qui se joue entre les trois lauréats du projet « Places à tous », et sera étudiée lors de réunions de concertation avec des habitants. Philippe Saurel évoque aussi la possibilité que le tunnel ne soit pas totalement supprimé, mais que le trafic n’y soit plus qu’accessoire.

La suppression de cet accès a un avantage : en piétonnisant le sud du boulevard Victor-Hugo, elle permettrait de connecter directement la zone piétonne de la Comédie et de la place Molière au quartier Laissac, où des halles sont sorties de terre en 2018. « Cela ferait coïncider la place Laissac, la Comédie, la gare  et le Moco »,​ le futur musée d’art contemporain dont l’ouverture est prévue cet été, reprend Philippe Saurel.

La suppression de l’entrée par le boulevard Victor-Hugo du tunnel de la Comédie impliquerait une réorganisation globale des accès aux parkings, et de la gestion du trafic en ville. C’est là encore l’un des enjeux du programme de réhabilitation « Place à tous », lancé en novembre dernier, qui devrait coûter 100 millions d’euros.