Montpellier: Rémi Gaillard a proposé à Brigitte Bardot d'être sur sa liste aux municipales de 2020

MUNICIPALES « Si on me dit que mon projet d’espaces de liberté pour les chiens est financé, et qu’il va se faire, j’arrête tout », confie le vidéaste montpelliérain…

Nicolas Bonzom

— 

Brigitte Bardot et Rémi Gaillard dénoncent le traitement des animaux dans les abattoirs
Brigitte Bardot et Rémi Gaillard dénoncent le traitement des animaux dans les abattoirs — Fondation Brigitte Bardot

Le 13 novembre dernier, 20 Minutes révélait que Rémi Gaillard songeait à… présenter un chien aux élections municipales de 2020 à Montpellier. S’il est encore prématuré de savoir par quel truchement il pourrait tenir sa drôle de promesse, le vidéaste montpelliérain semble bel et bien motivé à peser dans le scrutin.

Selon Midi Libre, Rémi Gaillard aurait en effet proposé à Brigitte Bardot de figurer sur une potentielle liste. Il est trop tôt pour dire si elle acceptera ou non le challenge, mais l’Héraultais assure au quotidien régional que « dans tous les cas, elle soutiendra [l'] initiative ». Ces deux amoureux des bêtes se sont rencontrés il y a quelques mois, pour tourner une vidéo où ils dénonçaient le sort des animaux dans les abattoirs.

« Si on me dit que mon projet est financé, j’arrête tout »

Une information confirmée par l’intéressé à 20 Minutes, ce dimanche matin. « Mais au départ, moi, la politique, je n’en ai pas envie, nous confie Rémi Gaillard. Si Philippe Saurel [le maire divers gauche de Montpellier] ou quelqu’un d’autre me dit que mon projet d’espaces de liberté pour les chiens est financé, et qu’il va se faire, j’arrête tout. »

Fervent défenseur des animaux, le Montpelliérain au 1,6 milliard de vues sur Youtube a pour projet de créer un lieu où les toutous seraient en liberté, en attendant d’être adoptés. « Ce sera un paradis pour les chiens, mais ils ne sont pas censés y rester, parce que le vrai paradis pour un chien, c’est une famille. Et ça ne serait pas seulement pour les chiens, mais aussi pour les chats et les animaux de la ferme. Ce serait un véritable village, avec une salle de spectacle, où on pourrait faire nos événements, et une brasserie vegan. J’aimerais vraiment faire de Montpellier la capitale des animaux. »