VIDEO. «Gilets jaunes» dans le Gard: Débloqué par les CRS, un rond-point aussitôt repris par les manifestants

MANIFESTATION Le rond-point avait été débloqué mercredi, il a été aussitôt réinvesti par les manifestants…

— 

Un barrage filtrant de gilets jaunes, dimanche, dans l'Hérault (illustration).
Un barrage filtrant de gilets jaunes, dimanche, dans l'Hérault (illustration). — N. Bonzom / Maxele Presse

Ce jeudi matin, un barrage perturbe toujours la circulation sur le rond-point d’Aimargues (Gard), entre Lunel et Vauvert, indique la préfecture, dans un communiqué. Depuis samedi, le secteur, situé sur la RN 113, a été investi par des « gilets jaunes ».

Mercredi après-midi pourtant, une compagnie de CRS et des gendarmes avaient débloqué le rond-point, rétablissement le trafic dans le secteur, relate Objectif Gard. Mais après le départ des forces de l’ordre, les manifestants ont réinstallé leur barrage.

Des perturbations à Alès, Nîmes ou Saint-Gilles

Les manifestants ont passé la nuit sur place. Le secteur est à éviter, ce jeudi matin. Dans le département, si la mobilisation est en baisse, des « gilets jaunes » sont toujours présents sur les routes ce jeudi.

Des perturbations étaient en cours, à 8 heures, à Alès, où de nombreux barrages filtrants ralentissaient la circulation sur la rocade, et sur la RN 106, à Dions, sur le rond-point Saint-Césaire à Nîmes ou Supply-Chain à Saint-Gilles.