Pour la première fois, le concours Lépine et ses drôles d'inventeurs s'invitent à la foire de Montpellier

CONCOURS Rendez-vous du 5 au 15 octobre, au parc des expositions de Montpellier...

Nicolas Bonzom

— 

Gérard Dorey, le président du concours Lépine et le presse-purée, popularisé par l'institution.
Gérard Dorey, le président du concours Lépine et le presse-purée, popularisé par l'institution. — N. Bonzom / Maxele Presse
  • Le concours Lépine a désormais sa déclinaison montpelliéraine.
  • Le concours Lépine Méditerranéen Montpellier débarque à la foire, du 5 au 15 octobre.
  • Au menu, un vélo à trois roues ou une machine à faire du pain.

C’est une institution centenaire qui s’installe dans la capitale héraultaise : fondé en 1901 par le préfet de police qui lui a donné son nom, le concours Lépine aura désormais sa déclinaison montpelliéraine, le concours Lépine Méditerranéen Montpellier.

Du 5 au 15 octobre, c’est la foire internationale de Montpellier qui hébergera le concours, avec une soixantaine de talents à découvrir, et une cérémonie en grande pompe où seront décernés des trophées. Pour l’événement, qui se déroulera au parc des expositions, c’est un gros plus : « Selon un sondage Ipsos effectué en 2015, 30 % des visiteurs de la foire de Paris affirment qu’ils ne viennent que pour le concours Lépine », se félicite Gérard Dorey, président passionné de l’institution depuis vingt-deux ans.

Une ceinture airbag et un vélo à trois roues

Et il est vrai que les objets que les visiteurs pourront découvrir à Montpellier attisent la curiosité : il y aura un cordon qui épouse les écouteurs audio, et évite les sempiternels nœuds, une ceinture airbag qui se déclenche avant de toucher le sol, pour amortir les chutes et ainsi préserver l’autonomie des seniors, le Cyclodebout, un étonnant vélo à trois roues qui permet de pédaler debout, un camion qui fabrique des granulés pour le chauffage à partir de déchets ou une curieuse machine à faire des baguettes de pain…

Le Cyclodebout sera, à coup sûr, l’une des stars du concours Lépine à Montpellier.

Mais cette année, les inventeurs du coin sont un peu pris de court : les inscriptions sont (déjà) closes ! En 2019, cependant, un appel aux talents sera lancé un peu plus tôt, nous promet-on.

Montpellier sera-t-elle le berceau d’un successeur de l’inventeur du presse-purée (voir photo), du stylo à bille, du fer à repasser à vapeur ou de la lentille de contact, des objets qui ont marqué l’histoire du concours Lépine ? « Notre objectif, cela a toujours été de mettre en valeur des gens qui travaillent dans l’ombre », reprend Gérard Dorey.