Montpellier: Adieu la marelle, place à des jeux d'artistes dans les cours de récréation

EDUCATION Des artistes sont invités à dessiner des jeux pour les enfants dans les cours de récréation…

Nicolas Bonzom

— 

Un jeu réalisé par l'artiste Corinne Bandeiro de Mello dans une école de Montpellier.
Un jeu réalisé par l'artiste Corinne Bandeiro de Mello dans une école de Montpellier. — Ville de Montpellier / Montpellier 3M
  • Des artistes sont invités par la ville à dessiner des jeux pour les enfants.
  • Pour l’instant, 21 écoles de Montpellier ont bénéficié de ce projet.

Dans les écoles de Montpellier, de drôles de jeux s’invitent depuis 2015 dans les cours de récréation. La ville ouvre les portes des établissements à des artistes du coin, pour qu’ils dessinent au sol des jeux​ en tout genre, bien loin des marelles de papa et maman.

Pour l’instant, 21 écoles ont bénéficié du projet, pour un investissement de 21.000 euros chaque année. De véritables œuvres d’art, que les enfants ont adoptées, confie Sonia Kerangueven (divers gauche), qui a succédé à Isabelle Marsala, qui a lancé le projet. « Ils s’éclatent, confie l’élue à la réussite éducative. Certains suivent les règles, d’autres les inventent. Cela permet d’amener encore un peu plus d’art dans la cour. »

Un jeu réalisé par l'artiste Marie Findeling dans une école de Montpellier.
Un jeu réalisé par l'artiste Marie Findeling dans une école de Montpellier. - Frédéric Damerdji / Ville de Montpellier / Montpellier 3M

Des supports pédagogiques

Corinne Bandeiro de Mello a réalisé cette année une belle « rivière de crocodiles » à l’école Vasco de Gama, dans le centre de Montpellier. « J’ai adapté un jeu qui se jouait normalement avec des élastiques, confie l’artiste. Des enfants doivent traverser le cours d’eau sans se faire toucher par le crocodile, sinon, ils deviennent crocodile à leur tour.

L’œuvre de Corinne Bandeiro de Mello est enrichie d’une « île aux crayons de couleur », et de « tortues alphabet », « pour que les enseignants puissent aussi se servir de ce jeu comme un support pédagogique, pour faire découvrir aux enfants les lettres ou apprendre à compter jusqu’à dix. Je voulais que ce soit amusant, et utile à la fois. »

Un jeu réalisé par l'artiste Perrine Boyer dans une école de Montpellier.
Un jeu réalisé par l'artiste Perrine Boyer dans une école de Montpellier. - Ch.Ruiz / Montpellier 3M

L’illustratrice Perrine Boyer a laissé une œuvre dans la cour de l’école Olympe de Gouges, à Croix-d’Argent. Son jeu, qui permet aux plus petits de différencier les feuilles des arbres, comme l’arbre de Judée, le micocoulier ou le chêne, a lui aussi un enjeu pédagogique. « Les enfants connaissent bien le logo du McDonald’s, mais connaissent-ils la forme des feuilles des arbres ?, se demande l’artiste. C’est un support qui permet une véritable éducation à la nature, c’est très important pour moi. » D’autres jeux d’artistes sont attendus dans les prochains mois dans les écoles de Montpellier.

>> A lire aussi : Déménagement, redoublement... Comment soutenir son enfant lors d'une rentrée compliquée ?

>> A lire aussi : VIDEO. Paris : Des cours de récréation végétalisées pour que les enfants jouent au frais