VIDEO. Montpellier: Atlantide, une nouvelle application pour visiter la ville en résolvant des énigmes

SMARTPHONE L'application propose un escape game géant à travers le patrimoine de la ville...

Nicolas Bonzom

— 

Le célèbre portrait de Jean Moulin, photographié à Montpellier. Jean Moulin est au coeur de l'une des énigmes proposées par Atlantide.
Le célèbre portrait de Jean Moulin, photographié à Montpellier. Jean Moulin est au coeur de l'une des énigmes proposées par Atlantide. — N. Bonzom / Maxele Presse
  • Atlantide est une application pour visiter Montpellier en résolvant des énigmes.
  • L'application propose un escape game géant à travers le patrimoine de la ville.
  • D'autres villes en France devraient bientôt bénéficier de ce nouveau jeu.

A Montpellier, les escape games poussent comme des champignons. Mais les escapes games en plein air, depuis son smartphone, c’est plus rare.

C’est l’expérience que propose Atlantide, une application d’un nouveau genre lancée à Montpellier par la start-up Magnitude Labs. Ce jeu mobile géolocalisé, disponible sur IOS et Androïd, propose aux curieux d’arpenter les rues de la ville pour mener à bien une enquête, comme on peut le faire dans un escape game traditionnel.

Protéger Jean Moulin

Sauf que là, on n’est pas cantonné à une ou deux pièces, les possibilités sont démultipliées, et les limites repoussées. « A travers les missions qui sont proposées, on se balade dans l’Ecusson, sur la place de la Comédie, sur la place de la Canourgue ou encore dans les allées du Jardin des plantes, indique Romain Aymard, l’un des concepteurs de l’application. Le joueur est immergé dans une histoire, et doit résoudre des énigmes. L’une des missions, par exemple, transporte le joueur en 1940, on doit protéger Jean Moulin d’une attaque visant à l’empêcher de rejoindre la Résistance. »

Basé sur de véritables faits historiques validés par des experts, et intégrant des documents d’archives numérisés, Atlantide est une autre manière de visiter Montpellier.

Atlantide a d’ailleurs tapé dans l’œil de l’Office de tourisme. « C’est une façon de diversifier les modes de découverte de la ville, proposer des expériences différentes aux visiteurs, et toucher un public plus jeune », indique Fabrice Cavillon, son directeur. L’application propose une mission gratuite, les suivantes sont payantes. D'autres villes françaises devraient bientôt bénéficier de cette nouvelle façon de découvrir le patrimoine.

>> A lire aussi : Montpellier : Vin, street art, conservatoire d'anatomie... Cinq visites guidées à faire absolument