Montpellier: Vin, street art, conservatoire d'anatomie... Cinq visites guidées à faire absolument

TOURISME L'Office de tourisme propose de nombreuses visites guidées pendant les vacances...

Nicolas Bonzom

— 

Les quais du Verdanson, à Montpellier.
Les quais du Verdanson, à Montpellier. — N. Bonzom / Maxele Presse

Buller sur le sable à Palavas-les-Flots, c’est bien. Un cocktail dans une paillote à Carnon aussi. Mais si vous êtes du genre curieux, on a déniché pour vos vacances cinq visites guidées pilotées par l’Office de tourisme à faire absolument à Montpellier. Et même si vous êtes Montpelliérain, et pensez tout connaître de la ville. Suivez le guide.

Montpellier street art. C’est un drôle de lieu, un véritable temple du street art, où il n’est pas rare de croiser de prestigieux graffeurs à l’œuvre : l’Office de tourisme propose des visites guidées des quais du Verdanson. Cela fait plus de 20 ans que le canal montpelliérain est le terrain d’expression favori des amoureux du street art. Difficile, d’ailleurs, pour les nouveaux, de trouver une petite place pour s’exprimer, les nouvelles œuvres recouvrent donc sans cesse les anciennes dans l’ancien « Merdanson ». Une rencontre avec le responsable d’une galerie du coin ponctuera chaque visite.

Les quais du Verdanson, à Montpellier.
Les quais du Verdanson, à Montpellier. - N. Bonzom / Maxele Presse

Le 31 juillet à 10h et le 30 août à 10h.
Rendez-vous à l’arrêt de tramway Les Aubes.
Tarif : 8 à 10 euros.

Montpellier médicale. C’est l’une des visites guidées les plus prisées dans la capitale héraultaise : une plongée à travers le prestigieux passé médical de Montpellier, de l’incontournable faculté de médecine, fréquentée jadis par Rabelais ou Nostradamus, à l’étonnante pharmacie de la miséricorde, en passant par le  conservatoire d'anatomie, célèbre pour ses reproductions de maladies et ses bébés à deux têtes enfermés dans des bocaux. Si vous avez le cœur bien accroché.

Le 24 juillet à 10h et le 9 août à 10h.
Rendez-vous dans le jardin de l’Office de tourisme.
Tarif : de 8 à 10 euros.

Montpellier pompette. C’est l’une des nouveautés de l’été : l’Office de tourisme propose de prendre de la hauteur, en grimpant au sommet de l’Arc de Triomphe… pour déguster quelques verres de crus du coin. « C’est une visite qui mêle vin et patrimoine, explique Fabrice Cavillon, le directeur de l’Office de tourisme. Tout en haut, un guide fera une lecture du paysage montpelliérain, en évoquant l’importance du vignoble dans cette région, puis un vigneron proposera de goûter ses trésors. » Et là-haut, le panorama est l’un des plus beaux de la ville, on y voit l’architecture du Peyrou dans son ensemble d’un côté, et l’Ecusson de l’autre. Attention aux marches en descendant, cependant.

Les 19 et 26 juillet à 19h et 20h et les 2, 9, 16 et 23 août à 19h et 20h.
Rendez-vous au pied de l’Arc de Triomphe.
Tarif : 14 euros.

Montpellier by night. Un classique, mais qui vaut vraiment le coup d’œil. Ce circuit, qui suit les rails de la ligne 4 du tramway, propose de découvrir les illuminations qui jalonnent la ville : les tours des Pins et de la Babote, le Jeu-de-Paume, le Palais de Justice, le chevet de la Cathédrale Saint-Pierre et la place Albert-1er. Avec, le clou du spectacle, une montée sur la terrasse de l’Arc de Triomphe. Car oui, c’est beau Montpellier la nuit.

Chaque lundi à 21h30 jusqu’au 27 août.
Rendez-vous dans le square de la Tour de la Babote.
Tarif : de 11 à 13 euros.

Montpellier secret. La capitale héraultaise regorge de vieux hôtels particuliers, dont certains ont été construits au Moyen-Âge, où il est impossible de pénétrer sans l’imposant trousseau de clés de l’Office de tourisme. Une opportunité de découvrir l’évolution des demeures montpelliéraines, du temps des chevaliers au XIXe siècle.

Les 12, 17 et 26 juillet à 10h et les 2, 7, 14, 23 et 28 août à 10h.
Rendez-vous dans le jardin de l’Office de tourisme.
Tarif : de 8 à 10 euros.

Attention : Il faut absolument réserver pour participer à ces visites guidées. Informations, tarifs et réservations : montpellier-tourisme.fr.

>> A lire aussi : Montpellier : Des archéologues tentent de percer les secrets de l'un des plus beaux mikvés du monde

>> A lire aussi : Airbnb, clientèle étrangère, boom en septembre... Pourquoi le tourisme change à Montpellier