Montpellier: L'appel de Sandra pour retrouver les hommes qui ont sauvé sa famille de la noyade

SAUVEURS Trois hommes ont pris tous les risques pour sauver un enfant emporté par des courants vers le large, mais aussi sa mère et sa tante qui avaient tenté en vain de le secourir…

Jerome Diesnis

— 

Les faits se sont produits en mer Méditerranée, lundi, à Palavas-les-Flots.
Les faits se sont produits en mer Méditerranée, lundi, à Palavas-les-Flots. — N. Bonzom / Maxele Presse

« Ces hommes ont risqué leur vie pour nous. Nous ne les oublierons jamais. Nous nous sommes vus véritablement mourir. » Midi Libre évoque l’histoire de Sandra, une femme qui a échappé à la noyade, ainsi que son fils et sa belle-sœur, grâce à l’intervention de trois hommes.

Elle explique être à la recherche de ces personnes qui se sont jetées à l’eau alors que son fils de sept ans, Yanis, était emporté au large par le courant. Voyant l’enfant en grande difficulté, un premier homme s’est jeté à la mer​ pour le sauver de la noyade, avant de ramener à terre la belle-sœur, elle aussi en difficulté en tentant de sauver l’enfant. Deux autres personnes dans le même temps se sont précipitées vers la maman du petit garçon, en perdition.

Ezeddine, maître-nageur

Les faits se sont déroulés lundi, à Palavas, sur la plage du Zenith. Sandra ne connaît que le prénom de celui qui a sauvé son enfant et sa belle-sœur, Ezeddine, et sa profession de maître-nageur. « J’étais tellement épuisée et éprouvée que je n’ai pas eu la force de le remercier », explique-t-elle au quotidien.

La Méditerranée est souvent considérée à tort comme une mer moins dangereuse que l’océan Atlantique. Les courants contraires et le manque de vigilance des baigneurs engendrent chaque année de nombreux drames. En France, chaque année, environ 1.300 personnes sont secourues en Méditerranée.