Montpellier: Pourquoi l'inauguration de la nouvelle gare TGV n'aura pas lieu le 5 juillet

TRANSPORTS Le premier train doit arriver le 7 juillet, dans cette gare qualifiée de « gare fantôme »…

Nicolas Bonzom

— 

La nouvelle gare TGV de Montpellier.
La nouvelle gare TGV de Montpellier. — N. Bonzom / Maxele Presse

Les péripéties de la nouvelle gare TGV de Montpellier se poursuivent : l'infrastructure ne sera pas inaugurée, comme cela avait été évoqué, le 5 juillet prochain. C'est le maire et président de la métropole de Montpellier, Philippe Saurel (divers gauche), qui a annoncé l'annulation de la cérémonie, ce jeudi, dans un tweet.

Selon l'élu, c'est parce que la région Occitanie n'a pas versé la totalité de l'argent qu'elle avait promis pour le projet, que l'inauguration de la gare Sud de France a été suspendue.

C'est simplement un problème d'agenda, assurent la préfecture et la région

« Pour les mêmes raisons, j'avais indiqué que dans ces conditions, il était hors de question que j'y sois présent », poursuit Philippe Saurel. Carole Delga (PS), la présidente de la région Occitanie, avait stoppé les financements tant que la SNCF n'apportait pas des éléments indiquant que suffisamment de trains passeraient par cette gare.

La préfecture de l'Hérault indique à 20 Minutes que « l'inauguration le 5 juillet avait été évoquée, mais rien n'était préparé de notre côté. Madame la ministre des transports [Elisabeth Borne] est de toute façon prise par d'autres obligations à Paris. » La grève à la SNCF n’était pas, par ailleurs, un contexte très favorable à l’inauguration d’une gare.

 

Premier train le 7 juillet

Mise en cause par le maire de Montpellier, la région Occitanie confirme à 20 Minutes qu'il ne s'agit que d'un problème d'agenda de la ministre : « L'inauguration est simplement reportée à une date ultérieure. » Sollicitée ce jeudi, SNCF Réseau n'a en revanche pas donné suite, pour l'instant, à nos demandes d'informations complémentaires.

Le 7 juillet, la gare, pointée du doigt pour son « inutilité », assurent ses détracteurs, accueillera donc son premier TGV, le 7 juillet, sans avoir été officiellement inaugurée. Les écologistes d'EELV de Montpellier ont cependant prévu une « contre-inauguration » pour « l’arrivée du premier train venant de Paris à 15h44. Ce sera l’occasion d’expliquer aux quelques 600 passagers éventuels qu’ils n’arrivent pas à Montpellier. »