VIDEO. Montpellier: Qui est Amandine Jost, la nouvelle Miss Montpellier?

MISS La nouvelle Miss Montpellier, étudiante en psychologie, née il y a 21 ans à la clinique Saint-Roch, est bénévole dans une association humanitaire et pratique… la musculation…

Jerome Diesnis

— 

Amandine Jost, Miss Montpellier 2018, reçoit sa couronne des mains de Maëva Coucke, Miss France
Amandine Jost, Miss Montpellier 2018, reçoit sa couronne des mains de Maëva Coucke, Miss France — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse
  • Amandine Jost a été élue samedi Miss Montpellier au Polygone. Âgée de 21 ans, elle réalise « un rêve de petite fille ».
  • L’étudiante en licence de psychologie est bénévole dans une association humanitaire et pratique… la musculation. Il y a un an, elle a décidé de modeler son corps. « Je m’étais promis de faire le concours de Miss Montpellier si j’y parvenais ».
  • Miss France, Maëva Coucke, lui a remis la couronne. «Une élection locale. C’est le point de départ», se souvient la Nordiste, qui fut d'abord sacrée Miss Pévèle en Novembre 2016.

Elle est brune et elle est née à Montpellier à la clinique Saint-Roch il y a vingt et un ans. Et c’est miss France en personne, Maëva Coucke, qui l’a coiffé de la couronne de Miss Montpellier au Polygone. Étudiante en licence de psychologie à Paul-Valéry, Amandine Jost ambitionne de devenir directrice des ressources humaines.

L’écharpe de Miss Montpellier va, en attendant, embellir son année. « C’est un rêve de petite fille. Je me suis promis de faire le concours plus tard. Être élue miss Montpellier à ma première participation, c’est beaucoup de bonheur. »

Bénévole dans l’humanitaire

La nouvelle égérie de Montpellier qui habite Saint-Drézéry prend depuis un an des cours de musculation. « J’avais envie d’un peu de changement sur mon physique. Je m’étais promis que si je réussissais à atteindre mes objectifs, je me présenterais au concours de miss. » Objectif doublement atteint, donc. Sportive, la tête bien faite puisqu’elle passe en troisième année de licence, Amandine Jost est également « bénévole dans l’association humanitaire de Montpellier », qui organise des maraudes pour distribuer des repas aux SDF.

Amandine Jost, Miss Montpellier 2018, entourée de ses deux dauphines, Mariem Touré (à droite), première dauphine, et Alexia Grange, deuxième dauphine.
Amandine Jost, Miss Montpellier 2018, entourée de ses deux dauphines, Mariem Touré (à droite), première dauphine, et Alexia Grange, deuxième dauphine. - Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

A ses côtés, Miss France se souvient : « Je suis toujours très contente d’assister à une élection locale. C’est le point de départ pour une miss. Pour moi, c’était en novembre 2016. Je me revois à travers elle. Le stress du premier concours, le premier discours... Je pourrais le redire mot pour mot. C’est la raison pour laquelle je pousse toujours le public à encourager les candidates. »

Amandine Jost, Miss Montpellier 2018, lors du défilé en tenue balnéaire
Amandine Jost, Miss Montpellier 2018, lors du défilé en tenue balnéaire - Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

Maëva Coucke a apprécié la candidate montpelliéraine, « une très jolie fille ». Pour Amandine Jost, la prochaine étape, ce sont les demi-finales de Miss Languedoc-Roussillon au Barcarès, le 30 juillet.

>> A lire aussi : Montpellier: Votez pour votre candidate à Miss Montpellier