VIDEO. Montpellier : Découvrez les images du projet de futur aéroport

TRANSPORTS Face à l’explosion du nombre de passagers, l’aéroport a lancé un chantier de métamorphose…

Nicolas Bonzom

— 

Une vue du projet d'agrandissement de l'aéroport de Montpellier.
Une vue du projet d'agrandissement de l'aéroport de Montpellier. — Aéroport Montpellier-Méditerranée

Pour ses 80 ans, l’aéroport de Montpellier s’est offert un sacré lifting. Sur ses fonds propres, l’infrastructure a investi 14 millions d’euros pour une métamorphose « nécessaire », confie Frédéric Zuccaro, le directeur des opérations et des projets de Montpellier-Méditerranée : en 2017, l’aéroport a battu son record de passagers, plus d’1,85 million, soit un bond de plus de 10 % en un an. En deux ans, le site aura conquis bien plus de voyageurs que tout au long des quinze années précédentes.

Montpellier-Méditerranée, qui s’est fixé comme objectif de passer le cap des 2 millions de passagers, devait donc pousser un peu les murs. Un nouveau terminal est d’ailleurs sorti de terre, il devrait être mis en service au mois de mai 2019. Avec un duty free tout neuf.

1.000 m2 d’espace commercial

« Les aéroports évoluent, certains sont devenus de gigantesques marchés à ciel ouvert, avec parfois des marques de luxe, indique l’architecte Philippe Bonon, du cabinet montpelliérain A +, qui a imaginé les nouveaux lieux avec ses associés. Alors, ici, nous n’installerons pas Gucci, ni Hermès, mais nous offrirons 1.000 m2 d’espace commercial aux voyageurs, pour qu’ils puissent s’offrir un cadeau, ou ramener un souvenir. »

A l’entrée du site, deux hôtels de 74 et 77 chambres (Ibis Styles et Ibis Budget) seront livrés en 2020, avec un grand complexe sportif (avec des terrains de squash, de paddle, de pétanque, une salle de fitness et une piscine). A côté, ce sont des hôtels d’entreprise qui s’installeront. « L’idée, c’est d’aménager une entrée digne de ce nom, une entrée dont on avait un peu honte jusqu’ici, souligne Emmanuel Brehmer, le président de l’aéroport. Et c’est aussi un moyen de développer des recettes extra-aéronautiques. »

Mais cet immense projet de métamorphose de Montpellier-Méditerranée ne devrait pas s’arrêter là. Les équipes de l’aéroport réfléchissent déjà à une extension future vers l’ouest, « afin de pouvoir accueillir jusqu’à 3,5 millions de passagers, et jusqu’à 14 avions simultanément », reprend Frédéric Zuccaro. Des travaux particulièrement complexes, car « ils doivent se faire tout en maintenant l’activité de l’aéroport, et avec le moins de répercussion possible pour les usagers », confie l’architecte Gilles Gal, du cabinet A +.

>> A lire aussi : Montpellier : Les cinq défis de l'aéroport pour faire face à Toulouse et Marseille