Montpellier: Le Montpellier Esport Club monte une équipe de passionnés de jeux vidéo

JEUX VIDEO L’association organise des initiations, des entraînements et des tournois...  

Nicolas Bonzom

— 

Deux joueurs jouent à Street Fighter V, ce dimanche, à l'Occitanie E-Sports.
Deux joueurs jouent à Street Fighter V, ce dimanche, à l'Occitanie E-Sports. — N. Bonzom / Maxele Presse
  • Le Montpellier Esport Club cherche à réunir les fans de sport électronique.
  • L’association organise des initiations, des entraînements et des tournois.
  • Ils étaient à la première édition de l’Occitanie E-Sports ce week-end.

Montpellier tente de se faire une place dans le e-sport. Tandis que plusieurs centaines de joueurs s’affrontaient samedi et dimanche à la Sud de France Arena dans des compétitions sans merci à l’occasion de la première édition de l’Occitanie E-Sports, une association d’amoureux des jeux vidéo distribuaient aux curieux ses cartes de visite.

Le Mec, Montpellier Esport Club, créé il y a un peu plus d’un an dans la capitale héraultaise, se bat pour rassembler les fans de sport électronique du coin. Ensemble, ils s’affrontent sur Smash Bros, le jeu de baston de Nintendo, Street Fighter V ou Fortnite.

Un joueur de e-sport, ce dimanche à l'Occitanie E-Sports.
Un joueur de e-sport, ce dimanche à l'Occitanie E-Sports. - N. Bonzom / Maxele Presse

Amateurs, pas professionnels

« Nous sommes des amateurs, nous ne cherchons à être des professionnels, confie Nicolas, le président. Notre but, c’est de réunir un maximum de joueurs, représenter Montpellier, développer l’amour du maillot, comme dans le sport. » Le club organise des tournois, des entraînements réguliers et des sessions d’initiation pour les novices.

A terme, les membres du Mec espèrent pouvoir créer une ligue, où les passionnés de jeux vidéo de la région s’affronteraient dans un championnat. « On pourrait imaginer des derbys de e-sport ! », note le président du club. « Dans la région, et à Montpellier, il y a une véritable demande en ce qui concerne le e-sport, la réussite de cette première édition de l'Occitanie E-Sports le montre bien [7.000 spectateurs et 612 joueurs en deux jours], reprend Lisa, membre de l’association. Et quand les collectivités locales, comme la région Occitanie, s’investissent, c’est bien qu’il se passe quelque chose. »

Pour grandir encore un peu plus, le Mec cherche à recruter un maximum de joueurs, et surtout un local, pour installer tout leur barnum. « Car transporter consoles de jeux, PC et télévisions partout, c’est un peu fastidieux ! », sourit Nicolas. Alors si vous avez la manette qui vous démange, le Montpellier Esport Club est peut-être fait pour vous.

Informations : montpellier-esport-club.fr.

>> A lire aussi : VIDEO. Montpellier : A 28 ans, Zerator est un dinosaure du streaming