VIDEO. Montpellier: Artmajeur, le carton planétaire du Bon coin des œuvres d'art

WEB La plate-forme permet de mettre directement en relation des artistes et des acheteurs d'art...

Nicolas Bonzom

— 

Artmajeur rassemble plus de 120.000 artistes du monde entier.
Artmajeur rassemble plus de 120.000 artistes du monde entier. — Artmajeur
  • Avec 120.000 artistes et 9 millions d’euros de ventes par an, Artmajeur est un carton.
  • La plate-forme permet de mettre directement en relation artistes et acheteurs d’art.
  • Le site a été fondé par deux anciens étudiants de la faculté de sciences.

Artmajeur est une véritable success story montpelliéraine. Dix-huit après sa création par deux étudiants de la faculté de sciences, cette plate-forme de vente directe d’œuvres d’art, traduite en douze langues, est devenue la première du genre en Europe, et la deuxième dans le monde, avec environ 700.000 visiteurs uniques tous les mois, et un chiffre d’affaires pour ses artistes de quelque 9 millions d’euros par an.

« C’était au départ un simple projet d’étudiants en informatique passionnés d’art, en 2000, raconte Samuel Charmetant, cofondateur du site. Deux ans plus tard, face à nombreuses sollicitations dont nous faisions l’objet, on s’est dit "Et si on faisait quelque chose ?". Le concept a rapidement évolué vers une place de marché des arts. »

Pas de frais jusqu’à 10 œuvres par mois

Aujourd’hui adopté par 120.000 peintres, sculpteurs, street artistes et autres photographes, Artmajeur met en contact artistes, connus ou inconnus, et collectionneurs, ou simples curieux, sans intermédiaire. L’artiste fixe ses prix, et peut les modifier. Jusqu’à dix œuvres par mois, « il n’y a aucun frais de mise en vente, ni commission », reprend le jeune entrepreneur. Au-delà, le créateur doit s’acquitter d’un forfait de 4 euros par mois.

« Aller à la rencontre d’une galerie pour présenter ses œuvres quand on est un artiste débutant, lorsque l’on vient de se remettre à peindre par exemple, c’est difficile, reprend Samuel Charmetant. Même chose pour le public, pousser les portes d’une boutique spécialisée, cela peut être intimidant si l’on ne maîtrise pas les codes. Sur Artmajeur, c’est zéro complexe ! » Côté prix, aussi. Car sur cette immense galerie en ligne, on peut acheter des œuvres à quelques dizaines d’euros, comme à plus de 15.000 euros.

Et lorsque l’on compare son bébé au Bon coin, Samuel Charmetant se félicite. « Je suis très admiratif du Bon coin. Si l’on arrivait à un tel succès, je serai fier », note-t-il.