Montpellier: L'étudiant de 23 ans est bien décédé des suites d'une méningite

FAITS DIVERS La famille et les proches de cet étudiant de l'Idrac ont été mis sous traitement antibiotique préventif, indique l'Agence régionale de santé ce lundi matin...

Nicolas Bonzom

— 

Illustration d'un médecin.
Illustration d'un médecin. — POUZET/SIPA

L'Agence régionale de santé (ARS) confirme ce lundi que l'étudiant montpelliérain de 23 ans, décédé à son domicile de Palavas-les-Flots, dans l'Hérault, le 4 mai, a bien succombé à une infection à méningocoque. Le diagnostic a été confirmé par les analyses biologiques qui ont été menées « immédiatement », indique l'organisme.

« Les équipes de veille sanitaire de l’ARS Occitanie et la direction de l’école de commerce concernée ont identifié et contacté une trentaine de personnes en relation avec ce jeune homme, afin qu'ils bénéficient d’un traitement antibiotique préventif, poursuivent les services de l'ARS. Il s'agit de la famille et de proches ayant été en contacts étroits, rapprochés et répétés durant les dix jours qui ont précédé sa maladie. »

Les risques de transmission sont très faibles, note l'ARS

Contactée par 20 Minutes, l'Idrac, une école de commerce de Montpellier, confirme que cet étudiant héraultais de 23 ans était en « 5ème année » dans l'établissement. Cependant, l'ARS précise que le germe étant « très fragile dans l’environnement, les risques de transmission sont très faibles. Il n'y a pas lieu de procéder à une désinfection de locaux, ni de traiter les personnes ayant eu des contacts occasionnels » avec la victime. Un numéro a été ouvert, pour les personnes concernées : 0 800 301 301.

L'étudiant, découvert sans vie le 4 mai, aurait souffert de violents maux de tête la veille.