Montpellier: Son cœur s'arrête de battre pendant 18 heures, il survit

MEDECINE C'est sans doute la chute de température de son corps qui a sauvé ce quinquagénaire...

N.B.

— 

Une infirmière et un patient dans un hôpital (illustration).
Une infirmière et un patient dans un hôpital (illustration). — JDD/SIPA

La belle histoire de ce quinquagénaire est encore sur toutes les lèvres, au CHU de Montpellier : un homme de 53 ans, dont le cœur s’est arrêté pendant 18 heures, a survécu, pris en charge par les médecins de l’hôpital Lapeyronie, relate Midi Libre.

« L’équipe a été stupéfaite, confie au quotidien régional le docteur Jonathan Charbit, le chef du service réanimation. C’est aussi une aventure médicale et humaine incroyable. »

Sauvé par son hypothermie

Le 12 mars, à Béziers, une famille est inquiète : un homme, attendu chez son frère, a disparu. En retraçant son chemin, ils tombent sur lui, inanimé, au bord d’une rivière. Le quinquagénaire est en arrêt cardiaque, et la température de son corps est tombée à 22°.

Pendant plus de quatre heures, les secours vont pratiquer un massage cardiaque sur cet homme, en vain. Ce n’est que de longues heures plus tard, 18 heures environ, que l’Héraultais reviendra à la vie, sauvé, pensent les médecins, par… son hypothermie. « Ce monsieur, qui avait une chance de réveil nul, est dans son lit, vivant. Il est en train de se remettre de ses émotions », reprend le docteur, interrogé par le journal régional.

Un cas qui doit faire l’objet d’une publication dans une revue spécialisée internationale.