VIDEO. Attaques à la faculté de droit de Montpellier : L'ex-doyen et un professeur placés en garde à vue

UNIVERSITE L'enquête de police sur l'intrusion d'un commando masqué et armé s'accélère ce mercredi...

N.B. avec AFP

— 

La faculté de droit de Montpellier (illustration).
La faculté de droit de Montpellier (illustration). — N. Bonzom / Maxele Presse

Les investigations s'accélèrent à Montpellier, pour tenter de comprendre comment un commando, armé et masqué, a pu s’introduire dans la faculté de droit, dans la nuit du 22 au 23 mars. Des étudiants avaient été blessés à coups de planches de bois.

>> A lire aussi : VIDEO. Attaques à l'université de Montpellier : « Je n’ai pas l’habitude, lorsque je suis agressé, de rester passif », lâche un professeur

>> A lire aussi : VIDEO. Attaques à la faculté de droit de Montpellier : « Ma priorité, un climat plus serein », confie Philippe Augé, le président de l'université

Tandis que l’enquête administrative est entre les mains de deux inspecteurs envoyés dans la capitale héraultaise par le ministère de l’Education nationale, l'ex-doyen de la faculté, Philippe Pétel, ainsi qu'un professeur, étaient entendus en garde à vue ce mercredi, a appris l'AFP auprès du procureur de la République de Montpellier, dans le cadre de l'enquête ouverte après l'expulsion violente des étudiants grévistes.

La faculté n'ouvrira que le 3 avril

L'ex-doyen avait été pointé du doigt dès les premières heures, après une déclaration controversée à France 3, où il se disait « fier » de ses étudiants, parlant ensuite d'erreur de communication. Philippe Pétel avait présenté sa démission, quelques heures après.

>> A lire aussi : VIDEO. Attaques à l'université de Montpellier : « La sécurité n'a pas été assurée », s'insurge un étudiant de la faculté de droit

La faculté de droit, fermée depuis vendredi, n'ouvrira que le 3 avril prochain.